Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les législatives françaises s’invitent à Casablanca : Le Front de gauche entre en campagne




«On est dans un système qui n’est pas démocratique mais plutôt oligarchique». «La France est quasiment devenue une monarchie élective». C’est ce qui découle de l’intervention de Jean Malik Lemaire, membre du Front de gauche français, lors d’une conférence débat tenue le mercredi dernier à Casablanca. Selon lui, la gauche française doit se ressaisir et faire son come-back sur la scène politique européenne dominée par une droite de plus en plus forte et conservatrice.
A ce propos, le candidat (suppléant) du Front de gauche à la Neuvième circonscription des Français établis hors de l’Hexagone, a saisi l’occasion pour ouvrir le feu sur les politiques d’austérité adoptées par le pouvoir en place. Dans ce sens, il a précisé qu’il faut opter pour une politique sociale et une planification écologique comme alternatives pour sortir de la crise.
Il a aussi appelé à couper court aux relations incestueuses entre le politique et l’économique. Selon lui, le néolibéralisme a conquis l’Europe et il faut le combattre en mettant en place une politique antilibérale.    
Après un exposé explicatif de l’idée qu’il se fait de la gauche, M. Lemaire (enseignant au lycée Lyautey de Casablanca) a lancé le débat avec les personnes présentes.
Parmi eux, il y avait les membres de l’Association démocratique des Français à l’étranger (ADFE), qui ont fait de nombreuses interventions.
Ils ont débattu, entre autres, des questions de la citoyenneté des expatriés et de l’utilité du vote aux présidentielles du 22 avril. Sur cette question, ils ont exprimé des préférences divergentes puisque certains d’entre eux ont dit qu’ils pourraient voter pour Jean-Luc Mélenchon (candidat du Front gauche) au premier tour, et d’autres qui voient qu’il serait plus rationnel de voter pour François Hollande, candidat du Parti socialiste.         
Cette conférence entre dans le cadre de la campagne électorale des législatives qui se dérouleront les 10 et 17 juin 2012.  
Le Maroc fait partie de la Neuvième circonscription qui compte 16 pays d’Afrique. Etant de formation récente, elle n’a pas encore élu de député pour la représenter à l’Assemblée nationale. Cette réunion s’est déroulée dans le siège de la Fédération des œuvres laïques (FOL) à Casablanca.

Mohamed Taleb (Stagiaire)
Mercredi 22 Février 2012

Lu 623 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs