Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les jihadistes s’emparent de champs pétroliers tenus par les Peshmergas


Les violences ont fait 1.737 morts en juillet, dont 1.186 civils en Irak



Les jihadistes s’emparent de champs pétroliers tenus par les Peshmergas
 
L'Etat islamique (EI) a tué 16 combattants kurdes et 23 membres de forces pro-gouvernementales dans des combats à travers l'Irak, ont annoncé samedi des responsables, faisant état de dizaines de morts parmi les jihadistes. Une attaque menée vendredi soir par des jihadistes contre un barrage et une installation pétrolière près de Mossoul (nord) a fait 14 morts parmi les Peshmergas kurdes, selon un responsable de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK). 
Les forces kurdes ont fini par se retirer, permettant aux combattants de l'EI de s'emparer d’une centrale électrique et de deux petits champs de pétrole, Ain Zalah et Batma dont la capacité de production totale est de 20.000 barils par jour. 
Aux premiers jours de l'offensive de l’EI, l'armée irakienne, complètement dépassée, s'est retirée de plusieurs zones disputées de longue date entre les Kurdes et Bagdad, dont les Peshmergas se sont emparés. Au total, la région autonome du Kurdistan irakien a grandi de 40% à la faveur de cette offensive. Considérées comme les plus efficaces et les mieux organisées du pays, les forces kurdes sont toutefois sous pression face aux difficultés financières de la région autonome du Kurdistan.
En outre, au moins 23 membres de forces pro-gouvernementales ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi quand l'EI a attaqué au mortier leurs positions à Jourf al-Sakhr, au sud de Bagdad.  
L'armée a ensuite lancé une opération dans la zone, au cours de laquelle sept soldats ont été blessés, ont ajouté ces sources, affirmant que 37 jihadistes avaient été tués. Jourf al-Sakhr est située sur une route reliant des bastions insurgés dans l'ouest à des villes saintes chiites au sud de Bagdad. Si les insurgés y réussissent une percée, ils se rapprocheront de Kerbala et resserreront leur étau autour de la capitale. Et les attentats ont continué. Une attaque à la voiture piégée samedi contre un centre de recrutement d'une milice chiite à Balad, au nord de Bagdad, a fait 5 morts et 16 blessés parmi les volontaires, selon la police. A Samarra, deux policiers ont été tués dans l'explosion d'une bombe, et dans la ville de Daqouq, située un peu plus au nord, un raid aérien visant l'EI a tué six civils, selon des responsables. Les violences ont fait 1.737 morts en juillet, dont 1.186 civils, à travers l'Irak.
 


Libé
Lundi 4 Août 2014

Lu 370 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs