Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les interminables files d’attente infligées aux MRE

Beni-Ansar s’inscrit en porte à faux avec l’opération «Marhaba»




Le retour des MRE vers leurs pays d’accueil n’est pas de tout repos.  Tel est le cas au poste-frontière de Béni Ansar où des milliers d’entre eux attendent de longues heures  sous un soleil de plomb pour accéder aux navires reliant Mellilia au Sud de l’Espagne.  « Entre 600 et 700 voitures transitent par ce poste et leurs occupants sont contraints d’attendre des heures, voire plus de 24 heures avant de voir la police des frontières apposer son tampon sur leurs passeports  », nous a indiqué une source sur place.  De longues files d'attente qui se sont allongées à l’infini au cours des dernières semaines.
Un état de fait qui en dit long sur les sorties médiatiques d’Anis Birou,  ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration qui n’a pas cessé depuis juin dernier de multiplier des déclarations indiquant que le Maroc a tout mis en œuvre pour assurer le bon déroulement de l’accueil des MRE.
Selon plusieurs sources, ces longues files d’attente sont dues aux  contrôles sécuritaires du côté marocain. En l’occurrence aux nombreuses mesures de surveillance et de contrôle prises au niveau des frontières terrestres et aériennes nationales pour lutter contre la menace terroriste. Des propos confirmés par Jose Guerrero, secrétaire général de l’Union de police fédérale qui a déclaré avant-hier aux médias espagnols que les autorités marocaines ne veulent pas ouvrir les deux voies de passage malgré l’intensité du trafic qui demeure très élevé. D’après lui, cette situation touche également les personnes qui veulent se rendre au Maroc et qui sont contraintes  d’attendre  plus de six heures.
Le patron de l'UFP  a insisté sur le fait qu’aucune solution à cette situation ne peut  être envisagée  sans la coopération du Maroc et aucune traversée du Détroit ne peut se passer dans de bonnes conditions si le Royaume n’ouvre pas toutes les voies de passage.
De son côté, Jesus Ruiz, porte-parole du Syndicat espagnol unifié de police (SUP), a indiqué que les opérations de contrôle opérées par  les autorités marocaines sont  devenues de plus en plus sévères au cours des dernières semaines.  Et que l’Espagne  a fait tout son possible pour améliorer le trafic en soulignant qu’elle a augmenté le nombre d'agents afin d’offrir un meilleur service aux citoyens.  Les autorités espagnoles comptent également mettre  en place, à partir de septembre prochain, un système intelligent de contrôle douanier basé sur la collecte de données biométriques. Il  devrait garantir la fluidité du passage des véhicules et des passagers, tout en assurant la sécurité du trafic. Pour les autorités ibériques, le pari est d’éviter  les bouchons. La collecte des  données et leur enregistrement sur la base de données informatiques pourra faciliter la traversée  des frontières d’une manière continue et fluide. Pour sa part, Jorge Fernandez, ministre de l’Intérieur,  a souligné que son département était en pourparlers avec les autorités marocaines pour fluidifier le transit au niveau du poste-frontière de Farhana.
«Les Espagnols ne peuvent pas se défausser de leurs responsabilités.  Eux aussi procèdent à des contrôles longs et prennent tout le temps nécessaire pour les effectuer. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que malgré les embouteillages constatés dernièrement,  la situation n’est pas très catastrophique comparativement aux dernières années », nous a déclaré notre source en précisant que : « la situation du trafic de voitures est très différente de celle des poids lourds qui bénéficient d’un meilleur traitement».

Plus de 30.000 MRE ont visité Al Hoceima

Plus de 30.000 Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont visité la ville d'Al Hoceima, depuis le lancement de l'opération "Marhaba 2015" jusqu'à la fin de la semaine dernière, a-t-on appris de sources locales.
Le nombre de MRE qui ont transité par l'aéroport Al Charif Al Idrissi d'Al Hoceima a atteint environ 12.200, depuis début juin jusqu'à 10 août, contre 10.000 personnes durant la même période une année auparavant, soit une hausse de 22%.
Pour ce qui est du nombre de MRE ayant transité par la gare maritime d'Al Hoceima durant cette période, il s'est élevé à 18.000 personnes, soit le même niveau enregistré durant toute l'opération "Marhaba 2014".
Pour leur part, les autorités portuaires d'Al Hoceima ont souligné que le nombre de voitures ayant transité par le port de la ville a atteint 4.200 véhicules, soit le même chiffre enregistré depuis début juin 2014 jusqu'à la fin de l'opération "Marhaba 2014", rapporte la MAP.
La même source note que l'opération "Marhaba 2015" se déroule dans de bonnes conditions, grâce aux efforts déployés par les différents services concernés par la réussite de cette opération, dont l'Administration de la douane, la Sûreté nationale, les Forces auxiliaires, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et les autorités locales.
Le bon déroulement de l'opération "Marhaba 2015" s'explique également par la mise en place des moyens logistiques nécessaires par les services concernés, dont le port et l'aéroport d'Al Hoceima, afin de faciliter les flux de MRE qui visitent la ville.

Hassan Bentaleb
Vendredi 14 Août 2015

Lu 1464 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs