Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les incongruités de L’Expression




Les incongruités de L’Expression
Lassante et infatigable. Une certaine presse algérienne donne bien l’impression de ne justifier son existence, sa raison d’être qu’à travers des écrits au vitriol, dégoulinant de haine à l’encontre du Maroc.
Il aurait été raisonnable et logique de déplorer une situation anachronique qui dure depuis une vingtaine d’années, depuis cette stupide décision de fermer les frontières terrestres entre les deux pays, et d’appeler de tous ses vœux un retour à la normale qui s’est fait trop attendre.
C’est à l’évidence trop demander à une certaine presse, à l’instar de «L’Expression» qui, au lieu de convenir avec Le Point.fr ou Jeune Afrique que ladite fermeture constitue «une aberration géographique, économique et humaine …», s’est confondue dans un autre non-sens soutenant que la réouverture est voulue par le Maroc pour que soient « desserrés les doigts étrangleurs de la misère qui a frappé tout le côté Est…» (sic).
Comme trouvaille, c’est on ne peut plus bête et stupide. Merci pour le voisin de l’Ouest qui, son côté Est compris, se porte plutôt bien et continue d’œuvrer pour une évolution à tous les niveaux à laquelle il croit dur comme fer. 
Et si c’est avec le voisin de l’Est, ce sera, dirions-nous, un plus considérable, mais non indispensable.
Persistant dans son égarement, le même journal s’est choisi un autre sujet mais dans le  même but, celui de s’en prendre au Maroc. 
Celui-ci est, de son point de vue, coupable de se mêler de ce qui ne le regarde pas, la crise malienne en l’occurrence. 
Et pour faire « sérieux », « L’Expression » a cru bon de citer un mystérieux site malien qui n’aurait pas apprécié que le Roi du Maroc ait reçu deux dirigeants du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA). Le but de cette rencontre tel que clairement spécifié par un communiqué du cabinet Royal étant de « parvenir à un règlement politique qui satisfait toutes les parties, dans le cadre de l’unité territoriale du Mali, et à jeter les bases, constantes et durables, d’un compromis à même de faire face aux mouvances extrémistes et terroristes qui menacent la région du Sahel et du Sahara et les Etats du Maghreb ».
Mais ledit confrère n’y voit pas plus qu’une tentative de « court-circuiter la médiation algérienne »…
Il y a mieux. Et cela concerne Ghardaïa, une affaire algéro-algérienne. L’Expression est allé cette fois chercher son info dans Annahar. On apprend ainsi que le Maroc serait prêt à assurer soutien financier et logistique pour l’autodétermination des Mozabites.
Et là, c’est l’activiste amazigh marocain Ahmed Assid qui est cité. Il est bombardé, à l’occasion, « conseiller du Palais marocain des affaires culturelles ». Heureusement (malheureusement ?) que le ridicule ne tue point. 


Par Mohamed Benarbia
Samedi 6 Septembre 2014

Lu 2674 fois


1.Posté par Khalid le 06/09/2014 14:01
Ce genre de torchon devient de plus en plus déréglé au fur et à mesure que le Maroc s'imposera au plan régional et international. De toutes façon il joue le rôle qu'on lui donne: entretenir la flamme de la haine. Le dernier festival du Rai d 'Oujda a du lui faire péter les plombs. Une rencontre festive où Marocains et Algériens ont fraternisé. Cela lui est insupportable, alors il ressort des trucs éculés pour ternir cette fraternité et réduiredles moments de bonheur à des événements sans valeur. Au fait quelles valeurs défendent vraiment ce type d'énergumènes?

2.Posté par adbelhalim le 09/09/2014 06:36
le maroc dans sa stabilité ,son coup de la vie peut cher et ainsi que le bien être de notre pays,fait de ce pays la deuxième destination touristique d afrique ,même les touristes algériens sont nombreux chaque année a visités le maroc,malgré la fermeture de la frontière et du prix du billet d avion assez cher.
Le maroc en plein développement ne cesse de progresser dans tout les domaines économiques a l intérieure du pays comme en Afrique.
Dans un rapport économique sur le maghreb,il est dit;
Le classement du Forum économique mondial de Davos du 3 septembre 2014 pour le Maghreb est mitigé. Ce rapport 2014/2015 est réalisé auprès de 15.000 chefs d’entreprises dans 144 pays relatif à l’efficience économique globale
1- Les indicateurs retenus sont la qualité des institutions, les infrastructures, la santé, l’enseignement la formation professionnelle, l’efficacité des marchés financiers, la maturité technologique et la taille de l’économie). Ainsi, l’Algérie est classée 79e place (4,08 sur 7) et gagne 29 places ; le Maroc gagne cinq points étant classé 72e (4,21), étant à la première place au niveau du Maghreb, la Tunisie la 3e place, 87e (3,96), la Libye 126e (3,48) et la Mauritanie (141e ( 3,00). La France pour un PIB de 2013 de 2737 milliards de dollars et une population de 63,7 millions, arrive à la 23e place avec une note de 5,08, dont pour les infrastructures 8e, 4e pays au monde avec le plus de connexions à l’Internet haut débit pour 100 habitants, un bon système éducatif (8e pour la qualité des écoles de management, 17e pour la qualité de l’éduction dans les sciences et les mathématiques, 17e pour les nouvelles technologies 17e, l’innovation 19e, et la qualité des institutions 12e. Mais la France est 121e rang pour la lourdeur de sa réglementation, au 129e pour le poids de la dette, au 132e en matière d’imposition sur les bénéfices et au 134e en ce qui concerne les procédures d’embauches et de licenciements. D’autres pays européens sont loin derrière comme l’Espagne à la 35e (4,545) et l’Italie à la 49e (4,42). Au niveau de la région MENA , les Emirats Arabes Unies arrivent à la 12e place, le Qatar à la 16e, l’Arabie saoudite (24e), le Koweït (40e), le Bahreïn (44e), Oman (46e) et la Jordanie (64e). En Afrique, nous avons l’île Maurice (39e), l’Afrique du Sud (56e) et le Rwanda (62e), la Namibie (88e), le Kenya (90e) et la Zambie (96e). Les cinq pays les plus performants sont par ordre : la Suisse (5,70), le Singapour (5,54), les USA (5,50), la Finlande (5,50) et l’Allemagne (5,49). Avec le Japon, Hong-Kong, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède nous avons les Top 10. Les derniers pays sont l’Angola (3,04), la Mauritanie (3,00), le Yémen (2,96) et la Guinée (2,79). Selon les experts du WEF, les économies qui occupent les premières places du classement ont toutes en commun «d’excellents résultats en matière de formation et attraction des talents, ainsi qu’une politique d’investissements encourageant l'innovation». Examinons ce rapport de plus près.
2.- Concernant l’innovation, le Maroc arrive à la 82e place (3,50), la Tunisie 93e (3,40) et l’Algérie 133e (2,91). Du point de vue de l’efficience réelle des entreprises, le Maroc arrive à la 78e position avec 3,92, la Tunisie 125 et l’Algérie à la 125e place. Du point de vue de l’efficacité des institutions (Etat de droit- justice, libertés économiques et sociales déterminants pour une visibilité dans le monde des affaires), l’Algérie arrive à la 97e place, avec une note de 4,14 ; le Maroc 49e avec une note de 4,21 ; la Tunisie 81e (3,70), la Libye 142e (2,76) et la Mauritanie 138e (2,76 toujours sur 7). Pour les infrastructures l’Algérie son score est mitigé par rapport à l’importance de la dépense publique dans ce segment qui a absorbé plus de 70% des ressources financières entre 2000/2014, étant classée à la 90e place (note de 3,52), le Maroc 55e (4,38), la Tunisie, 79e (3,80), la Libye 142e (2,62) et la Mauritanie 138e (2,76). Pour le cadre macro-économique l’Algérie est classée 122e (note de 3,82), le Maroc 66e (4,72), la Tunisie 111e (4,03), la Libye 41e (5,36) et la Mauritanie 74e (4,66). Pour l’éducation l’Algérie réalise un bon score 62e (note de 5,85), le rapport insistant sur l’amélioration de la qualité, le Maroc 76e (5,66), la Tunisie 53e (6,00), la Libye 119e (4,55) et la Mauritanie 42e (6,14). Pour la sophistication du système financier poumon de tout développement socio-économique, l’Algérie est classée 139e avec une note de 2,15, le Maroc 69e (4,02), la Tunisie 90e (3,38), la Libye 144e (1,95) et la Mauritanie 123e (2,71). Quant à la situation du marché du travail, l’Algérie est classée 139e sur 144 avec une note de 2,15 (marché trop rigide), le Maroc 111e (53, 8) , la Tunisie 117e (3,354), la Libye 133e (3,41) et la Mauritanie 141e (note de 2,50 sur 7).
Simple jalousie du voisin de l est ,réputé très jaloux dans le magheb,comme on dit les chiens aboient et la caravane passe ..............

3.Posté par mohamed le 09/09/2014 07:05
Comme dirait l autre «on ne peut pas plaire a tout le monde»,faire de la pub a se qui ne merite même pas d être citer.
C est juste une perte de temps ,beaucoup d algériens aiment les marocains et le maroc avec ,on voit dans la région de l oranie ,la population fait appel au ouvriers marocains pour leurs savoir faire et le respect des délais dans le secteur du bâtiment .........
C est en connaissant l histoire d un pays qu on connaît son peuple ,tout maghrébins se respectant doit avoir de la retenue dans ses dires.

4.Posté par bouchra le 29/09/2014 00:39
La culture du paradoxe. C'est ce qui s'appelle ne pas avoir peur du ridicule. C'est l'histoire de l'arroseur arrosé. De l'hôpital qui se moque de la charité... L expression dz est un peu tout cela. Il ne faut donc pas s'étonner de la médiocrité de ce torchon ,plus puant que le fumier ,vous n en trouver pas pareille!

5.Posté par said le 11/10/2014 10:15
Mohamed Touati,un journaleux l expression mensongère dz,un grand frustré ,
il suffit de taper son nom sur la barre de recherche ,et vous trouvez tout les articles haineux de sa part envers notre pays le Grand Maroc avec un grand M.
Ce type est tellement complexé du Maroc qu il s abruti dans ses articles .
Le racisme
 est une manière de déléguer à l'autre le dégoût
 qu'on a de soi-même.Robert Sabatier

6.Posté par toufik le 18/10/2014 19:33
En un mot ,almaghrib bezaf a3lihoum.
Ils ne savent pas comment si prendre avec nous ,alors ils insultes ,comme des enfants en manque de câlins.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs