Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les hépatites B et C, principales causes des décès par cancer du foie






L'OMS appelle à une action urgente pour lutter contre l'hépatite



La Journée mondiale contre l'hépatite sera célébrée ce mardi 28 juillet. A cette occasion, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné le besoin urgent  de renforcer les mesures nationales de prévention contre le virus et de veiller à ce que les personnes infectées soient diagnostiquées et correctement traitées.
« L’OMS et ses partenaires inviteront instamment les responsables politiques, les agents de santé et le grand public à agir immédiatement pour la prévention des infections et des décès dus à l’hépatite », a indiqué l’instance onusienne.
A propos des hépatites virales, l’OMS rappelle qu’il s’agit d’un groupe de maladies infectieuses appelées hépatites A, B, C, D et E qui touchent des centaines de millions de personnes dans le monde et provoquent «des affections aiguës et chroniques du foie, tuant près de 1,5 million de personnes par an».
Cette année, l’Organisation mondiale de la santé entend se focaliser sur les hépatites de type B et C, considérées comme les principales responsables des décès dus à ces infections.
En effet, les hépatites B et C sont toutes deux responsables d'environ 80% du total des décès par cancer du foie.
Il est à souligner qu’au Maroc ces deux formes d’hépatites touchent respectivement 1% et 3% de la population, a souligné l’Association « SOS Hépatites Maroc» dont les résultats des enquêtes, réalisées l’année dernière, indiquaient que  90% des porteurs de ces virus n’étaient pas diagnostiqués.
D’où l’importance de mener des campagnes de sensibilisation afin de mieux faire connaître les différentes formes d’hépatite au grand public et d’initier des opérations de dépistage pour réduire, tant bien que mal, l’ampleur de ce fléau. ,Au-delà, la journée du mardi 28 juillet est aussi l’occasion de fournir des axes d'action permettant de lutter contre les virus d’hépatites dont l’ampleur impose une attention particulière. 
Ajoutons que tout au long de cette journée, l’OMS et ses partenaires vont s’employer à rappeler que les hépatites virales peuvent être transmises par le sang non sécurisé, les injections à risque et le partage du matériel d’injection des drogues; que chaque année, 2 millions de personnes contractent une hépatite après des injections à risque alors que l’utilisation de seringues stériles à usage unique peut éviter ces infections et que chaque année, environ 780.000 personnes meurent de l’hépatite B, alors qu’il existe un vaccin sûr et efficace qui protège à vie contre cette maladie. 
Les messages rappelleront aussi aux patients qu’il existe des médicaments efficaces pour traiter l’hépatite B et guérir de l’hépatite C.
Notons enfin que le choix de la date du 28 juillet pour célébrer la Journée mondiale contre l’hépatite n’est pas fortuit. Comme l’a souligné l’OMS sur son site Internet,  il s’agit de la date de naissance du professeur Baruch Samuel Blumberg. Le Prix Nobel n’est autre que  le découvreur du virus de l’hépatite B qui a mis au point le premier vaccin contre  ladite hépatite.


Alain Bouithy
Lundi 27 Juillet 2015

Lu 1334 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs