Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les feux de forêt continuent à faire rage à travers le monde


Le Monténégro réclame l'aide internationale pour maîtriser ses incendies



Plusieurs gros incendies de forêt continuaient à faire rage mardi sur la côte adriatique du Monténégro et de la Croatie, où les flammes ont atteint les faubourgs de Split, la deuxième ville du pays.
Plusieurs dizaines de feux de forêt se sont déclarés depuis dimanche dans la région de Split, détruisant environ 4.500 hectares de pinède, de broussailles et d'oliviers, selon les services de secours.
Environ 80 personnes, principalement des pompiers, ont été légèrement blessées et plusieurs maisons ont brûlé. Lundi soir, l'incendie a atteint la banlieue de Split, détruisant plusieurs voitures et entraînant l'évacuation d'un centre commercial. Une décharge publique a pris feu et la ville était noyée sous une épaisse fumée noire. Les pompiers ont toutefois réussi à prendre le contrôle de l'incendie dans la nuit de lundi à mardi.
Au Monténégro voisin, plusieurs autres incendies de forêt ont notamment entraîné l'évacuation d'une centaine de campeurs sur la péninsule de Lustica, dans l'ouest du pays, mais la situation s'améliorait grâce à une accalmie des vents, selon les autorités.
Le Monténégro a lancé lundi un appel à l'aide internationale pour lutter contre les incendies. Ces derniers étaient tous sous contrôle mardi matin, selon les services de secours locaux.
Par ailleurs, les gigantesques incendies de forêts dans la province de Colombie-Britannique dans l'Ouest canadien ont provoqué de nouvelles évacuations lundi, portant à 39.000 le nombre de sinistrés depuis plus d'une semaine, a annoncé le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale.
"C'est la plus grande évacuation de l'histoire de la Colombie-Britannique", a déclaré M. Goodale lors d'une conférence de presse.
Près de 3.000 pompiers venus de tout le Canada et 200 hélicoptères et avions combattent plus de 159 feux dans la province, dont 27 majeurs. Quinze de ces feux menacent des municipalités, a dit le porte-parole des services de lutte contre les incendies de la Colombie-Britannique, Kevin Skrepnek.
Des renforts sont même attendus d'Australie, avec l'arrivée mercredi d'environ 50 stratèges de la lutte contre les feux de forêts, "des postes difficiles à combler, demandant beaucoup d'expérience et d'entraînement", a souligné M. Skrepnek.
Le Canada est prêt, au besoin, à faire appel à d'autres pays, a précisé son ministre de la Sécurité publique.
En Italie, plus de mille foyers d'incendie touchent plusieurs régions, favorisés par des températures élevées flirtant parfois avec les 40 degrés Celsius et des précipitations divisées par deux par rapport à la moyenne d'un mois de juillet.
Les pompiers italiens ont été appelés sur 280 départs de feu dans la région du Lazio, où se trouve Rome, 250 en Campanie autour de Naples, 150 en Toscane, 110 en Calabre et 100 dans les Pouilles.
Des Canadair sont intervenus à 31 reprises lundi pour contenir les foyers les plus importants, précise la Protection civile italienne.
Trois incendies ont été signalés près de la station balnéaire d'Ostia au sud-ouest de Rome.
"La situation est très grave. Rome ne doit pas être laissée seule face à ce désastre environnemental", a commenté Virginia Raggi, la maire de la capitale.
Selon elle, les départs de feu à Rome pourraient être l'œuvre de pyromanes et la police a arrêté plusieurs personnes soupçonnées d'avoir provoqué délibérément des incendies.
Au Portugal, un mois après le feu de forêt le plus meurtrier de son histoire récente, près de 2.800 pompiers étaient à pied d'œuvre lundi soir pour combattre plusieurs foyers dans le nord et le centre du pays, dont certains menaçaient des villages.
L'incendie le plus violent faisait rage aux alentours de la commune d'Alijo, près de Vila Real, combattu par 500 soldats du feu. Le sinistre, qui s'était déclaré dimanche à l'aube et semblait s'atténuer, a gagné en intensité lundi après-midi, attisé par les vents et la chaleur.
"Le feu est hors de contrôle, les fronts actifs se sont multipliés", a déclaré le maire d'Alijo, Carlos Magalhaes, qui s'est rendu dans la bourgade de Vila Cha, où les flammes s'approchaient des maisons. "Les pompiers sont épuisés", a-t-il ajouté, lançant "un appel au secours à l'ensemble du pays".
Un Canadair espagnol a été dépêché dans la zone d'Alijo pour combattre les flammes, rejoignant sept autres bombardiers et hélicoptères déjà sur place.

Libé
Mercredi 19 Juillet 2017

Lu 573 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs