Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les étudiants universitaires du Grand Casablanca mobilisés pour la COP22




La capitale économique du Royaume vient d'abriter les "Ateliers Génération Climat", une rencontre d'envergure labellisée COP22 ayant réuni plus de 250 étudiants et 30 professeurs issus de 18 établissements de l'enseignement supérieur du Grand Casablanca avec pour objectif de sensibiliser les étudiants universitaires aux enjeux du changement climatique et de les positionner comme une force de proposition pour la 12ème Conférence of Youth (COY 12) et la 22ème Conférence sur le climat (COP22).
Cette rencontre est initiée par la Fondation Lydec qui a mis en place une plateforme d'actions ambitieuse réunissant les parties prenantes de l'entreprise (acteurs institutionnels, collectivités, universités, société civile, grand public). Baptisée "Action changement climatique", elle s'est fixé une thématique principale à savoir "la maîtrise des effets et l'adaptation au changement climatique sur le territoire du Grand Casablanca et au Maroc" ainsi que quatre grandes sous-thématiques qui sont l'eau, l'énergie, l'océan et les déchets.
"Accueillir la COP22 est une opportunité historique de souligner l'engagement du Maroc dans la lutte contre le changement climatique. Le Royaume est situé dans une zone qui est particulièrement vulnérable à ses effets et affectée structurellement par un stress hydrique intense. Il est donc naturel et légitime que le Maroc soit sensible à ce phénomène", a déclaré le président de la Fondation Lydec, Jean-Pascal Darriet, lors de ces ateliers de réflexion, organisés sous l'égide du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres.
"Pour nous, la COP22 est une occasion de manifester notre mobilisation en tant qu'entreprise engagée dans le domaine de la maîtrise de nos impacts environnementaux", a-t-il dit, rapporte la MAP.
Le premier temps fort de la rencontre a mis l'accent sur les enjeux et les défis du changement climatique au Maroc. Un bilan de la COP21 et ses implications pour le Maroc a été présenté ainsi que les particularités et les attentes vis-à-vis de la prochaine Conférence sur le climat prévue à Marrakech en novembre prochain.
Pour Mohamed Benyahya, directeur du partenariat, de la coopération et de la communication au ministère délégué chargé de l'Environnement et responsable du Pôle Side Events du Comité de pilotage de la COP22, cette conférence planétaire est une opportunité formidable pour le Maroc pour montrer ce que "nous faisons et partager avec les pays africains notre stratégie et notre expérience dans les domaines de l'adaptation aux changements climatiques, des énergies renouvelables et de l'agriculture".

Jeudi 2 Juin 2016

Lu 2053 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs