Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les douanes de Dakhla mises à l’index

Les importateurs obligés de recourir aux ports de Laâyoune et d’Agadir




Les douanes de Dakhla mises à l’index
Les coûts exorbitants enregistrés, depuis le mois de septembre dernier   par certains produits, notamment ceux importés s’expliqueraient par le caractère paperassier et tatillon des douanes du port de Dakhla, selon un importateur de la place qui a requis l’anonymat.
«Depuis le mois de septembre dernier, date de la prise de service du nouveau patron de la circonscription douanière à Dakhla, explique-t-il à Libé, nous sommes obligés de recourir pour nos importations aux ports de Laâyoune et Agadir, du fait des obstacles qui nous sont imposés par ce nouveau patron, au niveau, non seulement du port, mais également, au niveau des autres bureaux relevant de cette circonscription. Malgré le respect par les importateurs de toutes les dispositions et lois régissant les importations, le chef de la circonscription trouve les moyens de les bloquer ou de leur imposer des conditions qu’ils ont beaucoup de mal à surmonter. Pour vous en rendre compte, vous n’avez qu’à vous rendre à ce qui devait être un port en plein essor, du fait de sa proximité avec les Iles Canaries et surtout du fait que bon nombre d’Africains préfèrent y débarquer leurs véhicules en partance pour l’Afrique subsaharienne, plutôt que de faire le voyage à travers les longues et coûteuses autoroutes. Mais les mesures douanières auxquelles ils étaient confrontés les ont obligés à éviter cette escale».
L’importateur en question poursuit à ce propos :«Savez-vous que l’extension du port de Dakhla en avait fait l’un des premiers sur le plan continental ? Il avait connu un extraordinaire trafic de marchandises et de passagers venus d’Europe et se rendant en Afrique subsaharienne. Cet effort a subitement été freiné depuis la mi-août ou le début septembre 2013». Si les usagers du port de Dakhla ont la possibilité de recourir aux ports de Laâyoune et Agadir pour être mieux servis par les services douaniers, les usagers passant par le point frontalier Guergarate n’ont pas cette possibilité et subissent les humeurs du chef de la circonscription à qui il arrive de bloquer des camions pendant plusieurs jours, quand bien même leurs propriétaires auraient agi conformément aux textes en vigueur. Selon un déclarant en douanes présent à la frontière, ce même responsable serait à l’origine de la retenue à la frontière d’un camion transportant des herbes et des produits cosmétiques dont le seul crime est d’avoir fait une déclaration en bonne et due forme pour s’acquitter des droits de douanes et poursuivre son chemin. A sa grande surprise, il a été bloqué pendant plusieurs jours à la frontière sans autre solution que celle d’attendre que le premier responsable autorise, du fond de son confortable bureau de Dakhla, la levée de l’interdiction de dédouanement qui l’a frappé».
Après la récupération de ses provinces sahariennes, le Royaume du Maroc a investi des capitaux énormes pour mettre au point des infrastructures et ériger ces provinces au niveau de développement que connaissent les autres régions du pays. Mais l’important n’est pas uniquement de créer des infrastructures et d’investir des capitaux. La volonté du Royaume  de développer ses provinces doit être celle des hommes désignés pour concrétiser cette volonté.

A.E.K
Mardi 25 Février 2014

Lu 2956 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs