Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les dirigeants du Polisario s’empiffrent à Bruxelles alors que la famine plane sur les camps de Tindouf


Les caciques du mouvement séparatiste festoient aux frais de la DRS et du contribuable algériens



Les dirigeants du Polisario s’empiffrent à Bruxelles alors que la famine plane sur les camps de Tindouf
Alors que les populations des camps se démènent pour avoir de quoi étancher leur soif ou calmer leur faim, les caciques du Polisario festoient à grands frais en Belgique. Ce fut lors d’une soirée organisée à Bruxelles pour célébrer le 42ème anniversaire de la soi-disant proclamation de la pseudo-RASD que les bouteilles de grands crus de vins et d’alcools raffinés ont été photographiées. Ces photos qui ont fait les choux gras des adeptes des réseaux sociaux, viennent contredire les SOS lancés, dernièrement, par le responsable du Croissant-Rouge du Polisario qui crie à la famine. Elles constituent, selon des observateurs belges, la preuve tangible de l’existence de fonds inépuisables fournis  par les services de renseignements militaires algériens (DRS) aux pontes du Polisario pour arroser leurs soirées et graisser la patte à leurs sympathisants occidentaux « aux frais du contribuable algérien ou sur le compte des détournements des aides humanitaires », commente un journaliste bruxellois qui explique que les détournements des aides humanitaires se justifient à travers ces dépenses illimitées que les  représentants du Polisario font sans tenir compte de la situation des crève-la-faim des populations des camps.
Par ailleurs, et à l’approche du congrès du Polisario prévu pour le mois de septembre, le clan des « Algériens », sous la houlette de l’adjudant algérien, Mohamed  Bouhali, joue la surenchère. Voulant garder son emprise sur le mouvement, et sûr du soutien de l’armée algérienne à laquelle il appartient, ce principal représentant de ce clan a brandi la carte de la reprise des armes contre le Royaume. Une manœuvre dictée par la DRS et destinée à séduire les radicaux et les jeunes des camps de Tindouf.
Ainsi, ce  pseudo-ministre de la Défense  a-t-il précisé, dans des déclarations publiques à l'occasion de l’anniversaire de la création du Front, que ses milices «sont prêtes» à combattre les forces armées Royales. Faut-il voir en cela une nouvelle fuite en avant, une conséquence logique du dernier revers subi le 28 avril au Conseil de sécurité? Il semblerait néanmoins que ces déclarations aient d’autres visées.
Contrairement à ses précédentes sorties, les propos de Bouhali sont, en effet, plutôt adressés à l’opinion publique des camps. L’ex-adjudant  de l’armée algérienne fait ainsi monter les enchères en vue de séduire tous les mécontents de la politique « conciliante » menée  par Mohamed Abdelaziz. Sa manœuvre est surtout destinée à l’aider dans sa quête de la présidence du mouvement séparatiste lors du congrès prévu en septembre ou octobre et qui se déroulera, pensent certains observateurs, en l’absence de Mohamed Abdelaziz dont l’état de santé se détériore de jour en jour.
Les ambitions de Bouhali se heurtent, cependant  à une rude concurrence. Il devra faire face à l’opposition de plus en plus grandissante des Sahraouis originaires  de nos provinces anciennement occupées par l’Espagne. Ils réclament leur «droit» à diriger le Polisario à la place du clan des "Algériens", représenté par Mohamed Abdelaziz, sa cousine et épouse,  Khadija Hamdi (la puissante «ministre de la Culture») et Mohamed Lamine Bouhali. Ce clan qui a pris les rênes  du Front depuis la «mort» de son fondateur Mustapha El Ouali dans des conditions inexpliquées et qui restent un tabou dans les sphères proches de Mohamed Abdelaziz.


 

Ahmadou El-Katab
Lundi 25 Mai 2015

Lu 1603 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs