Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les combats s’intensifient en Syrie

Les jihadistes de l'EIIL avancent vers les frontières irakiennes




Les combats  s’intensifient en Syrie
Les jihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont pénétré jeudi dans la ville frontalière Boukamal et avancent vers le poste-frontière afin de faire la jonction avec leurs frères d'armes en Irak, selon une ONG. 
 "Depuis l'aube, il y a de violents combats à l'intérieur de Boukamal. L'EIIL avance et s'est emparé de plusieurs quartiers de cette ville qui était jusqu'à présent contrôlée par le Front Al-Nosra et de brigades islamistes", a affirmé à l'AFP le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.
 Les combats ont fait, selon l'OSDH, 24 morts dans les deux camps. Depuis janvier, les rebelles islamistes et le Front Al-Nosra qui est la branche syrienne d'Al-Qaïda sont en guerre contre leur ancien allié, l'EIIL, une organisation jihadiste ultra-radicale et d'une brutalité inouïe.
Située dans la province de Deir Ezzor, cette ville frontalière, qui comptait 70.000 habitants avant le soulèvement, est tombée définitivement aux mains de la rébellion en novembre 2012 après plusieurs tentatives du régime de la reprendre en main. L'EIIL avait été chassé de cette province le 10 février 2014.
 Mais depuis peu, cette organisation tente de reprendre pied dans cette province riche en pétrole et en gaz. Elle avance sur trois axes, au nord à partir de la province de Hassaké, au sud à partir du désert et à l'est à partir de la frontière irakienne.
Au moins 25 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées mercredi dans l'explosion de deux voitures piégées dans un quartier de Homs (centre), a rapporté l'agence officielle syrienne Sana.
 Ces attentats, qui ont fait plus de 100 blessés, se sont produits dans le quartier de Karam Al-louz, selon Sana, qui les a attribués à des "terroristes", le terme utilisé par le régime pour désigner les rebelles.
 "Vingt-cinq personnes sont tombées en martyrs parmi lesquelles des femmes et des enfants, et plus de 107 autres ont été blessées après l'explosion de deux voitures piégées", a indiqué l'agence.
 "Les deux attentats terroristes se sont produits à une demi-heure d'intervalle", a précisé Sana.
 Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui bénéficie d'un large réseau de militants et de sources médicales dans le pays, les explosions ont fait 21 morts, mais ce bilan peut augmenter.
 L'organisation a précisé que le quartier visé était habité par des alaouites, la confession du président syrien Bachar Al-Assad.
Une vidéo diffusée par des militants sur Youtube a montré des images d'échoppes détruites et de gens paniqués fuyant dans tous les sens, tandis que des secouristes tentaient d'éteindre un incendie.
 

AFP
Vendredi 11 Avril 2014

Lu 188 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs