Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les chiffres fantasmagoriques de Ramid


Le tableau édulcoré du ministre de la Justice et des Libertés et la vérité crue rappelée par les assistants sociaux



Les chiffres avancés par Mustapha Ramid à propos des  assistants sociaux  sont-ils faux ? Intervenant lors de la séance des questions orales au Parement le 9 février dernier, le ministre de  la Justice et des Libertés a, dans ce sens, indiqué que la couverture en assistants sociaux concernait l’ensemble des tribunaux du Maroc. Ils seraient désormais 273 personnes, soit une évolution de 184% entre 2012 et 2015.Il a également précisé que 99 assistants ont été recrutés en 2012 et 73 en 2013. Le ministre a aussi affirmé que les tribunaux de la famille disposaient aujourd’hui de 108 assistants contre 21 en 2012.
C’est faux, rétorque la Coordination nationale des assistants sociaux au Maroc (CNASM). D’après elle, le nombre des assistants sociaux recrutés sur concours a atteint 178 personnes entre 2010 et 2015 et non 273 comme l’affirme le ministre. En détail, 31 assistants ont été embauchés sur 100 postes budgétaires suite à un concours organisé le 17 octobre 2010 et  100 autres l’ont été dans le cadre d’un concours du 30 octobre 2011. 47 assistants ont été également recrutés en 2013 suite au concours organisé le 27 décembre 2013. Le CNASM a indiqué également que 69 postes budgétaires sont restés vacants en 2010, 47 postes en 2013 et 13 en 2015.  
« Il y a eu des recrutements importants entre 2008 et 2010. Près de 100 assistants sociaux ont été embauchés.  Au cours de la  première année d’investiture du gouvernement Benkirane, il y avait annulation du concours relatif à l’embauche des assistants sociaux et il a fallu attendre 2013 pour qu’un premier concours soit organisé en vue du recrutement de 80 personnes et 2015 pour le lancement d’un deuxième concours », nous a précisé à ce propos Mohamed Alardi, président de l’Association des assistants sociaux (AAS).
Pis, le communiqué publié récemment par cette coordination a révélé que le ministre s’est approprié les recrutements réalisés par son prédécesseur.
Le CNASM a aussi affirmé que Mustapha Ramid a prétendu avoir recruté 99 assistants en 2012 alors que son département n’a organisé aucun concours dédié à de tels cadres au cours de cette année.
Selon la même source, le ministre a également «confisqué» les résultats du concours du 30 octobre 2011 annoncés le 28 novembre 2011.  Le CNASM a par ailleurs indiqué que ce dernier a voulu faire siens les recrutements de 31 assistants sur concours le 30 octobre 2010 et 100 embauches lors du concours du 30 octobre 2011.
Autres assertions fallacieuses et non des moindres, le ministre s’est vanté du fait que son département a recruté 73 assistants sociaux en 2013 alors que cette année a connu l’organisation de deux concours le premier destiné au recrutement de 47 administrateurs adjoints (échelon 3) et le second de 26 assistants judiciaires.    
Le communiqué a noté, par ailleurs, l’exclusion du concours de recrutement du 27 décembre 2015  de plusieurs assistants sociaux titulaires de licences professionnelles suite à une décision de Ramid himself alors que ces assistants ont déjà passé les concours de 2010, 2011 et de 2013.
Pour les responsables du CNASM, les chiffres du ministre de la Justice et des Libertés lèvent le voile sur une question qui a été quasiment occultée par le gouvernement Benkirane, à savoir, la Stratégie de formation de 10.000 travailleurs sociaux  à l’horizon 2012 qui avait pour objectif de renforcer les capacités des acteurs locaux, d’élaborer un schéma national des travailleurs sociaux et de développer l’ingénierie sociale tout en consolidant la réforme du système éducatif au Maroc. Une étude réalisée en 2006 par le département de la Formation professionnelle avait souligné que les besoins en formation s’élèveraient à 30.000 travailleurs sociaux dont 10.000 agents socio-éducatifs et aides-sociaux à l’horizon 2008-2012.
Les membres du CNASM estiment que l’Exécutif actuel manque de vision et de stratégie concernant le travail social et qu’il a failli aux engagements pris par les gouvernements précédents. Pis, il n’a pas jugé utile de promulguer, jusqu’à aujourd’hui, la loi encadrant le métier d’assistant social alors que le ministère du Développement social a pris l’engagement de le faire aboutir à la fin de l’année 2014.
« La couverture à 100% des tribunaux du Maroc en assistants sociaux n’est pas la vraie question mais plutôt la qualité de ces recrutements. On se demande si vraiment ces cadres exercent bien leurs missions qui consistent à recueillir les cas de violence contre les femmes et les enfants  et de mener des enquêtes idoines. D’ailleurs, leur exclusion d’une conférence sur la médiation familiale  organisée par le département de Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social,  en dit long sur le respect et la valorisation de leurs rôles au sein des tribunaux», nous a indiqué  Mohamed Alardi. Et d’ajouter : «Le même constat est à souligner au niveau du projet de loi concernant le métier d’assistant social qui tarde encore à voir le jour alors que des promesses ont été faites pour que ce texte soit promulgué avant la fin du mandat de l’actuel gouvernement. Pis, la préparation de ce texte de loi a été faite en catimini et aucune association n’y a été impliquée».
Disraeli, Premier ministre britannique du XIXème siècle, avait sûrement raison de dire qu’«il y a trois sortes de mensonges : les petits mensonges, les gros mensonges et les statistiques!». Le gouvernement Benkirane s’est spécialisé dans les trois.

 

Hassan Bentaleb
Lundi 28 Mars 2016

Lu 953 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs