Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les chiffres effarants des accidents de la route : Une responsabilité partagée




Les chiffres effarants des accidents de la route : Une responsabilité partagée
La route tue toujours sous l’œil désabusé des responsables de tous bords. Est-ce une fatalité? S’agit-il d’une conséquence de la  mauvaise gestion du secteur ? Est-ce le résultat d’une absence de programme de lutte contre les accidents ? Y a-t-il absence d’une stratégie efficiente pour assainir le secteur des transports et installer un système de contrôle capable de dissuader les contrevenants et les corrompus à tous les niveaux ? S’agit-il d’une conséquence de l’obsolescence du plan national d’entretien des routes et de la restructuration des réseaux et des infrastructures? De toute manière, l’hécatombe s’amplifie de jour en jour et d’année en année. Il suffit de regarder les titres des journaux pour s’en apercevoir.
Selon les chiffres de la sécurité routière, plus de 4200 personnes ont été tuées sur nos routes en 2011. Chiffre confirmé par le chef du gouvernement lors de son passage mensuel à la Chambre des représentants.  Il a rappelé que les accidents de la route au Maroc font annuellement  plus de 4.000 morts et causent des dégâts matériels estimés à 14 milliards de dirhams, soit environ 2% du Produit intérieur brut (PIB). Selon le sondage effectué par « Libé » sur son site électronique, 59,02% des votants estiment que le nombre croissant d’accidents est dû au comportement irresponsable des conducteurs. En d’autres termes, une bonne partie des participants au sondage jugent que l’élément humain est un facteur prépondérant dans ce phénomène. Toujours selon la même enquête, 15,67% des participants imputent la responsabilité de ce nombre effrayant d’accidents à la vétusté de l’infrastructure routière. Cependant, un bon nombre de sondés par «Libé» (20,8%) estiment que la responsabilité des accidents incombe au laxisme des autorités et des services de contrôle supposés veiller à la bonne application de la loi. Enfin, 4,51%  des 1308 votants sur notre site avancent que l’état des véhicules contribue à l’amplification des accidents de la route.
Il va sans dire que la responsabilité, dans tous les cas, reste humaine. Qu’il s’agisse de contrôle sur les routes, dans les gares routières et de l’état des véhicules ou encore des surcharges dans les cars ou l’excès de vitesse de certains chauffards, le facteur humain se trouve mis à l’index. La corruption, l’irresponsabilité, l’impunité, le laxisme au niveau des contrôles et de l’octroi des permis ainsi que les discours populistes du ministre en place  ne feront qu’accentuer le phénomène.

Kamal Mountassir
Mercredi 28 Novembre 2012

Lu 620 fois


1.Posté par le marocain le 28/11/2012 20:30
Ce que je vois dans le centre ville de Taourirt est dangereux pour la sécurité des piétons.
Avant tout un chacun se respecte.Mais maintenant et sur les passages pour piétons les petits taxis foncent sans tenir compte des passages marqués en rouge.Le conducteur ne respecte personne,ni les enfants,ni les vieux.Ils ont toujours droit de passage.
Des conducteurs irresponsables continuent de circuler au centre ville,stationnent où bon leur semble;gênant la circulation dans les 2 sens.
A Oujda c'est pire.on roule comme en veut,on stationne sans regret à droit à gauche au centre de l'avenue pour achat du journal ou cigarettes.
La Loi doit être appliquée contre tout contrevenant sans distinction de personnalité,ni du milieux social,si on veut épargner des morts. A bon entendeur salut /

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs