Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les abattoirs de Casablanca ouverts le jour de l’AïdLes abattoirs de Casablanca ouverts le jour de l’Aïd

L’opération d’immolation rituelle coûtera 150 DH par mouton et 700 DH par veau




Les abattoirs de Casablanca ouverts le jour de l’AïdLes abattoirs de Casablanca ouverts le jour de l’Aïd
Une première au Maroc.  A l’occasion du prochain Aïd El Adha, les Casablancais  pourraient avoir la possibilité d’égorger leurs moutons dans les abattoirs de la ville. Une initiative prise par  les professionnels du secteur du transport de viande foraine et qui attend encore l’aval du président du Conseil de la ville pour devenir exécutoire.
 « On a reçu un engagement verbal de la part du maire de la ville et on attend de le voir tenir sa promesse », nous a indiqué  Jamal Farhan, secrétaire général du secteur du transport des viandes relevant du Syndicat national des commerçants et des professionnels et qui reste pour autant confiant.
« Cette initiative ne date pas d’aujourd’hui, elle a été proposée l’année dernière et a été bien accueillie par le maire et le wali du Grand Casablanca.  Mais faute de temps, on a dû reporter sa mise en œuvre jusqu’à l’année en cours», a-t-il poursuivi.   
Il estime qu’il n’y a rien qui puisse empêcher le maire de la ville de donner son accord pour la mise en application de cette initiative puisque son opérationnalisation ne va rien coûter au Conseil communal.  Mieux, les recettes récoltées seront remises à certaines maisons de bienfaisance et associations caritatives.
Evoquant le déroulement de l’opération, notre source a expliqué que les abattoirs accueilleraient les ovins et caprins devant être sacrifiés trois jours avant l’Aïd moyennant   un récipicé comportant l’ensemble des engagements de l’administration des abattoirs.  
Les opérations d’abattage pourraient être transmises via un écran géant afin que les bénéficiaires puissent suivre en direct  le déroulement de l’opération. Ces bénéficiaires devaient s’acquitter de 150 DH comme frais d’égorgement pour les moutons et de 700 DH pour les veaux.     
Pourtant, le secrétaire général du secteur du transport des viandes pense que le lancement de cette opération ne sera pas de tout repos puisque certaines résistances commencent déjà à se manifester. « Les Marocains ont pris l’habitude d’égorger leurs moutons selon des rites et traditions bien ancrés dans la société et ce que nous proposons peut être interprété comme  un bouleversement de ces traditions », a-t-il noté en ajoutant : « Qu’il y ait  affluence ou non des Casablancais, nous estimons que nous n’avons rien à perdre à lancer  cette initiative puisque notre intention est de mettre en place une expérience destinée à préserver l’environnement et à aider les nécessiteux».

Hassan Bentaleb
Lundi 30 Septembre 2013

Lu 1281 fois


1.Posté par mouslim le 30/09/2013 10:47
attention :Brigitte Bardo va mettre à profit la transmission des abattages pour justifier son racisme et sa haine contre les musulmans,
ces transmissions peuvent faire peur aux enfants ,
non aux transmissions des abattages de moutons sur écran,
c'est une erreur qui peut nuire !

2.Posté par Guennoun aziz le 09/09/2016 19:01
Merci de me renseigner sur les possibilités d abattre le mouton de l Aid dans les abattoirs de casablanca

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs