Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Voix des femmes se taisent à Tétouan


Houda Saad et Ahlam enchantent le public



Les Voix des femmes  se taisent à Tétouan
La 7ème édition du Festival « Voix de femmes » de Tétouan a pris fin le samedi 23 août, par de belles prestations de l’incontournable star émiratie, Ahlam qui a subjugué le public avec son style khaleji et du fameux groupe populaire espagnol, Siempre Asi, venu tout droit de Séville et qui fusionne subtilement les styles modernes et traditionnels du voisin ibérique. 
« Voix de femmes »,  l’évènement qui constitue une occasion de mettre en exergue l’hospitalité de la Ville blanche, a tenu toutes ses promesses et a donné, une nouvelle fois, rendez-vous à un public tous horizons confondus, pour une programmation internationale, confirmant ainsi son statut de manifestation phare de la saison culturelle. 
Le programme musical a donc célébré les voix féminines du Golfe  et du pourtour méditerranéen mais également celles du Maghreb. Ainsi, lors de la première soirée, le vendredi 22 août, le public a vibré sur les chants mélodieux de la star tunisienne Shahrazade, figure emblématique de la chanson maghrébine, et qui s’est dite très heureuse de cette première rencontre avec le public marocain « Je suis très émue de cette rencontre, pour la première fois, avec le public du Maroc. Et je suis très fière de pouvoir participer à cet évènement grandiose qui célèbre les voix féminines ».   
Elle a été suivie de l’envoûtante voix marocaine, Houda Saâd, qui a également rythmé cette soirée d’ouverture, avec ses titres, où elle mêle chanson arabe et marocaine, tout en réservant une belle part au dialecte marocain dans pratiquement toutes ses chansons, qu’elle écrit et compose elle-même. « Créer un festival qui rend hommage aux voix féminines est une magnifique réalisation», a-t-elle déclaré à Libé. Et d’ajouter : «Je suis très heureuse de pouvoir contribuer, en tant que représentante de la chanson marocaine, au rayonnement de cet évènement, très cher à toute femme.  D’autant plus qu’il est organisé dans le Nord du Maroc, une région avec laquelle j’entretiens une relation très spéciale ». 
Il est à noter que les lauréates du concours «Voix du futur» organisé en partenariat avec l’Académie régionale de l’Éducation nationale ont, elles aussi, eu l’occasion de se produire sur la même scène, devant un public nombreux. 
Au-delà de la musique et du chant, ce festival a également rendu hommage à l’apport des femmes à la civilisation méditerranéenne.  Ainsi, la présidente de la CGEM, Meryem Bensaleh Cheqroun, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Charaft Afilal, la styliste de renommée internationale Dahab Ben Aboud et la directrice des ressources humaines du groupe marocain Aksal, Samira Haddouchi ont été honorées, en reconnaissance de leurs qualités et de leurs contributions au développement de l’image de la femme marocaine.  
Par ailleurs, mettre à l’honneur la richesse du patrimoine pour promouvoir les produits du terroir et de l’artisanat local était également l’un des objectifs du festival. Le marché «Au fil du temps» a été donc érigé, pendant une semaine, à l’occasion de cette 7ème édition du Festival, en promoteur des produits du terroir et de l’artisanat, conçus par des femmes membres de coopératives, issues de tout le Nord du Maroc.
Autre temp fort de cette manifestation : le lancement de la fameuse campagne « Santé pour tous», une action de cœur qui rythme chaque année le festival et vise à améliorer les conditions sanitaires de près de 1500 femmes, enfants et personnes âgées, en situation de précarité à Tétouan. Sans oublier  la rencontre organisée avec les détenues de la prison de Tétouan, en vue de soutenir cette catégorie de femmes vulnérables, en état de précarité et d'exclusion, et de contribuer à leur réinsertion sociale et culturelle. 
D’autre part, l’exposition d’arts plastiques «Jeunes femmes artistes de l’Inba» a été l’occasion de célébrer les jeunes talents féminins de l’illustre Institut national des Beaux-Arts de Tétouan. L’exposition a eu lieu au Marché «Au fil du temps» et à l’Ecole des arts et métiers.
 
 
 

DNES : Mehdi Ouassat
Lundi 25 Août 2014

Lu 604 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs