Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Sahraouis prennent les armes contre le Polisario

Naissance du Bataillon Dcheira, bras armé du MJPC




Les Sahraouis prennent les armes contre le Polisario
Le Mouvement jeunes pour le changement dans les camps de Tindouf vient de nouveau de faire parler de lui. Son dernier enregistrement annonce la création d’un bataillon, appelé « Dcheira ». Un nom qui renvoie à une page glorieuse de l’histoire de l’Armée de libération, à savoir la bataille qui a eu lieu le 13 janvier 1958. 
La nouvelle vidéo a été diffusée par la chaîne saoudienne Al Arabiya et non comme ce fut le cas auparavant par la chaîne télé de Laâyoune, un choix qui aurait été, semble-t-il, la conséquence de la publication d’informations mettant en doute la version de la chaîne régionale de la SNRT sur l’«opération d’infiltration» des camps de Tindouf par le MJPC.
Ce dernier a lancé, par ailleurs, un appel aux milices et aux différents commandants des régions militaires en vue de constituer d’autres bataillons afin de réaliser un double objectif, à savoir «assurer la défense des membres du Mouvement jeunes pour le changement » qui sont la cible d’attaques répétées de la part des propagandistes du Front et «évincer l’actuelle direction du Polisario».
Le reste de la nouvelle vidéo ne diffère en rien des autres enregistrements déjà diffusés par Laâyoune TV. Y figure, en effet, un violent réquisitoire contre les amis de Mohamed Abdelaziz qui s’accrochent au pouvoir depuis 40 ans et refusent de prendre langue avec leurs opposants.
A signaler à ce propos que dans une étude intitulée ‘’Le printemps arabe souffle sur le front Polisario’’, l’expert américain Mickael Robin, chercheur à l’institution American Enterprise Institution,  a précisé que le Mouvement de la jeunesse pour le changement qui a été créé en février dernier dans les camps de Tindouf, revendique simplement le départ de la direction corrompue du Polisario qui est le maître incontesté depuis 40 ans. 
Les jeunes de ce mouvement accusent les dirigeants du Polisario de contribuer à la pérennité de cette situation pour réaliser des intérêts personnels. Dans son écrit, l’expert américain s’est penché sur les détournements de l’aide internationale destinée aux populations  des camps,  pour l’enrichissement des dirigeants. Détournements dénoncés par les membres du jeune mouvement, sur les antennes de la chaîne de télévision Al Arabiya.
L’expert et conférencier américain qui travaille également pour le centre Naval Postgradit Schols Center For Civil and Military relations a indiqué que Mohamed Lamine, porte-parole du mouvement, a déclaré sur les antennes de la chaîne satellitaire que quand les membres du mouvement dénoncent cette situation, ils sont qualifiés de partiaux et de proches du Maroc. Robin Mickael a exprimé avec  regret la séquestration des habitants des camps auxquels on refuse le droit de retour volontaire parmi les leurs, soulignant sa désapprobation de l’empêchement des parents de voyager avec leurs enfants dans le cadre des visites interfamiliales que supervise le HCR.  Le fait de retenir leurs enfants dans les camps, constitue l’unique manière de garantir  le retour des parents, ajoute-t-il.
L’expert américain s’est demandé  comment on peut admettre le départ des enfants vers Cuba où ils subissent le lavage de cerveau. Avant de conclure que la vie dans les camps constitue une galère et une vie infernale.
Par ailleurs et lors d’une rencontre à Nouakchott, Maârouf Balkhir et Biram Ould Dah Ould Abeid, respectivement présidents de l’Association des fils de Sakia El-Hamra et Oued Eddahab à Tindouf de l’IRA, une organisation anti-esclavagiste mauritanienne, ont examiné le dossier de l’esclavage dans les camps de Tindouf. 
Ils ont violemment dénoncé cette pratique ignoble. 
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 9 Juin 2014

Lu 1390 fois


1.Posté par malik le 09/06/2014 16:20
Des pauvres gens qui crèvent de faim,même pas de liberté d expression ,ni de chaîne télévisé libre ,ce mouvement jeunes sahraouis est obligés de se cachés pour réclamer leur droit,quelle honte,ils n ont ni électricité ni eau dans leur douars encerclé par les milices polisariennes.Et sa donne des leçons sur le maroc ,a regarder la video de plus près ,on lis la peur dans leur discours.

2.Posté par mohamed alyas le 09/06/2014 16:52
Un vent nouveau souffle sur l Est du sahara ,a force de mentir et de malmener de pauvres citoyens sans défense ,et oui ,c est comme la cocote minute.............. ...

3.Posté par Khalid le 09/06/2014 22:16
Depuis sa création, le Polisario a commis des erreurs de taille, dont les effets commencent à se faire sentir, et ce n'est sans doute que le début. Nous en prendrons trois, parmi tant d'autres.
D'abord, et c'est la plus monumentale, il s'est jeté pieds et poings et liés dans la gueule du loup algérien (le régime s'entend): croyant affaire à un soutien romantique, désintéressé, il a mis tous ses oeufs dans le même panier. De ce fait, tout changement, aussi infime soit il, dans la stratégie ou la tactique des généraux d'Alger a des répercussions immédiates, totales et définitives sur les objectifs et les moyens des séparatistes. Il est devenu pour Boumedienne puis Boutefliqa, et qu'il le sache ou pas, une wilaya de plus. Son avenir, son sort, sa respiration dirions nous, sont entre les mains d'Alger l'officielle. L'une des preuves les plus flagrantes de cet asservissement, qu'il continue à vendre aux naïfs et aux dupes du monde entier comme une aide de révolutionnaires à révolutionnaires, est la position de rejet par le Front de l'accord cadre de statut provisoire du territoire sahraoui en 2001. Accepté par le Maroc, il était prévisible que le Polisario et l'Algérie le rejettent. Mais le plus remarquable, mais guère surprenant pour les Marocains, c'est la date de prise de position des séparatistes: elle intervient en octobre; soit... cinq mois après la réponse algérienne! (en mai). Pour ceux qui croient encore à la neutralité d'Alger sur la question sahraouie, et à l'autonomie du Polisario, devraient honnêtement réviser leur opinion. Celui ci apparaît nettement comme le vassal des généraux algériens. Il est évident qu'avec le temps la vérité a fini par éclore, ce qui fait partie des éléments qui ont donné naissance au mouvement d'opposition qui secoue les camps de Tindouf. Passons rapidement à l'actualité et examinons une autre erreur faite par Abdelaziz le marrakchi: il a considéré le 'printemps arabe' comme un événement qui lui est favorable, dans la mesure où le peuple Marocain, et notamment sa composante sahraouie, allait, selon lui, le saisir pour, entre autres choses, "régler ses comptes" avec les autorités,( le Palais pour ne pas le nommer) sur la question des Provinces du sud et demander l'abandon de ce territoire-qui coûte-cher-et qui-opprime-un peuple etc. Or non seulement cela n'a pas eu lieu, mais en plus, et c'est une erreur qui découle directement de la seconde, il a, dans son 'analyse', complètement loupé le caractère essentiel dudit
Printemps, à savoir une contestation de tout pouvoir, établi ou pas. Les camps de Tindouf et leur 'pouvoir' révolutionnaire n'ont pas échappé à la vague printanière. Maintenant que la fronde est lancée, comment peut réagir Abdelaziz le marrakchi? Changer d'équipe 'gouvernementale? Restons sérieux. Accepter de porter le chapeau? Ne rêvons pas. Organiser des élections? Faut pas déco... Envoyer balader Boutefliqa? Ce serait une apostasie. Ce qui reste le plus probable,et c'est malheureusement tout à fait possible, ce sera le rapport de force que fera émerger peu à peu la contestation grâce non seulement au pouvoir de l'information mais peut être surtout au cliquetis des armes. Affaire à suivre de très près.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs