Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“ Les Ralliés ”, un documentaire palestinien mettant à nu les atrocités commises par le Polisario




“ Les Ralliés ”, un documentaire  palestinien mettant à nu les atrocités commises par le Polisario
Le film documentaire palestinien "The Returnees" (Les Ralliés), de Taghreed Saadeh, a été présenté en avant-première, vendredi à Rabat, dévoilant les atrocités commises par le "Front Polisario" dans les camps de Tindouf, en territoire algérien. 
Projeté dans le cadre de la 20ème édition du Festival international du cinéma d'auteur de Rabat (FICA), ce film recueille les témoignages de trois Sahraouis marocains ayant regagné la mère patrie mettant à nu les exactions  perpétrées contre les populations séquestrées dans les camps de Tindouf.
La torture, les discriminations, la dictature et l'abus d'influence des dirigeants du Polisario, ainsi que la militarisation des mineurs et l'instrumentalisation des enfants à des fins de propagande politique, sont autant de crimes dénoncés dans ce film, à travers les témoignages de ces trois personnes qui ont vécu longtemps dans ces camps.
Ces personnes, qui ont fui le calvaire qu'endure la population sahraouie séquestrée dans les camps de Tindouf, sous contrôle des milices du Polisario ont indiqué également qu'elles ont rallié la mère patrie pour contribuer à bâtir l'avenir du pays, appelant les autres enfermés à leur emboîter le pas pour mettre un terme à leurs souffrances.
Dans une déclaration à la MAP, la réalisatrice palestinienne du film, Taghreed Saadeh, a dénoncé l'exploitation de la question palestinienne par le Polisario, tout en rappelant, dans ce contexte, la publication dans la presse  des photos d'enfants palestiniens de Gaza en train de recevoir des soins, suite aux bombardements israéliens, les présentant comme "des enfants sahraouis victimes de la répression marocaine". 
"J'ai constaté souvent que « le Polisario » utilise le drapeau de mon pays et la souffrance du peuple palestinien pour défendre ses intérêts politiques, cela a beaucoup attiré mon attention et m'a poussé à contribuer à dévoiler la réalité de la situation concernant ce sujet à travers la réalisation de ce film", a déclaré Mme Saadeh.
"Je pense que la production de ce documentaire, réalisé par une Palestinienne, est la meilleure réponse à la manipulation du Polisario concernant l'exploitation de la question palestinienne", a-t-elle ajouté.
Produit par sa propre société canadienne de production Ram Production, Taghreed Saadeh a expliqué que lors de la réalisation de "The Returness" à Dakhla, elle s'est entretenue avec de nombreux témoins sahraouis ayant rallié le Maroc, précisant que "toutes ces personnes sont en faveur de l'autonomie du Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine". De son côté, Mme Saadeh a exprimé son intention de continuer à défendre la question du Sahara marocain et à dévoiler la manipulation du Polisario" en projetant prochainement son documentaire dans d'autres pays, notamment en Jordanie et au Canada.

Lundi 3 Novembre 2014

Lu 84 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs