Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Marocains, entre le vœu d'un environnement propre et le regret des sacs en plastique

“Plus de 800 sachets par citoyen et par an”, selon la Coalition marocaine de la justice climatique (CMJC)




Trois mois après l'entrée en vigueur de la loi 77-15 portant interdiction de la fabrication, de l'importation, de l'exportation, de la commercialisation et de l'utilisation des sacs en matières plastiques et à la veille de la COP22 de Marrakech, les Marocains peinent toujours à relever le défi de l’éradication totale de ces sacs qui "survivent" encore sur le marché et de "l’acclimatation" avec une transition vers d’autres alternatives.
Malgré l’ampleur et l’efficience de la campagne d’information et de sensibilisation ayant accompagné la mise en œuvre de la nouvelle loi, les Marocains semblent toujours attachés à l’usage des sacs plastiques, dont les composantes sont à haut risque et pour l’homme et pour l’environnement.
Les sacs plastiques, qui ont envahi tous les foyers à travers une utilisation "hors-norme", ont placé le Maroc en tête des pays les plus consommateurs de ces sacs nocifs à l’échelle planétaire avec des quantités incroyables. "Plus de 800 sachets par citoyen et par an", selon la Coalition marocaine de la justice climatique (CMJC).
Hormis les grandes surfaces et les franchises qui ont proposé des alternatives pour tous types de produits: barquettes pour fruits secs, épices et olives, papier cartonné pour pâtes, fruits et légumes, papier aluminium pour poissons, papier pour viande et barquettes alimentaires en polystyrène pour poulet, dont le prix varie entre 1 et 5 DH, les marchés non-structurés pâtissent encore d’une situation anarchique.
Il aura fallu une simple promenade dans un marché populaire pour se rendre à l’évidence de l’usage en vigueur par certains vendeurs de sacs en plastique, tandis que d’autres, moins nombreux, ont opté pour des alternatives.
La circulation de ces sacs se justifie, selon des vendeurs, notamment par la rareté et le coût cher des alternatives qui dépasse parfois le pouvoir d’achat de certains consommateurs d’une part, et par le non épuisement du stock et l’informel, d’autre part.
Cette campagne simultanée, intégrée et évolutive contribuera, sans nul doute, à changer le comportement et un certain mode de vie des citoyens, à promouvoir un système de production et de consommation propres préservant les secteurs économiques, notamment le tourisme, l’agriculture et la pêche et à favoriser l’émergence et la consécration des alternatives réutilisables et recyclables.
L’opération "Zéro Mika", fruit d’un long processus ayant débuté en 1997 et renforcé en 2009-2010 avec l’interdiction des sacs plastiques noirs, avant qu’il ne soit couronné par l’adoption de la loi 77-15, est l’illustration de la volonté commune de tous les acteurs étatiques, privés et de la société civile d’œuvrer de concert pour relever le défi de l’éradication des sacs en plastique.
Les Marocains devront-ils privilégier ces sacs, source principale de pollution durable et de destruction massive de l’environnement ou des alternatives réutilisables, biodégradables et recyclables?
La réponse ne mérite même pas quelques bribes de réflexion…

Jeudi 13 Octobre 2016

Lu 624 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs