Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Groupes socialistes au Parlement interpellent le gouvernement sur ses engagements non tenus




Le Groupe socialiste à la Chambre des représentants a mis l’accent, lors  de la séance plénière tenue mardi dernier, sur les dangereuses régressions enregistrées dans les secteurs de la santé, des finances, de l’enseignement, de la migration et de l’habitat.
Le député socialiste de la circonscription de Guercif, Said Baaziz, s’est interrogé sur  l’efficacité de sauvetage  et des services des urgences dans les villes de Taza, Oujda et Guercif  en l’absence d’hôpitaux provinciaux. D’où de grandes difficultés à couvrir les besoins sanitaires de toute la région.
Pour sa part, Rachida Benmassoud a brossé un tableau des plus sombres du secteur de la santé particulièrement dans le monde rural citant en exemple la ville de Kasr El Kébir qui souffre d’un manque criant de ressources humaines et  d’infrastructures.
Quant au parlementaire  Abdelhak Amghar, tout en  relevant l’état  des infrastructures scolaires dans la province d’Al Hoceima dont pâtissent et les enseignants et les élèves issus généralement  de milieux défavorisés, il s’est interrogé sur les mesures prises pour remplacer des salles de classe en préfabriqué.
Après la réponse du ministre de l’Enseignement, le député socialiste a répliqué que son Groupe ne peut se contenter de promesses, mais exige des mesures urgentes pour en finir avec ce genre de construction qui constitue une menace réelle pour les enseignants et les élèves. 
Concernant le secteur de l’habitat et l’aménagement du territoire, la question du parlementaire Rachid Bahloul de la circonscription de Settat a porté sur les causes du retard enregistré au niveau du versement des crédits alloués au financement des projets de la troisième génération (2013/2020) relatifs à la construction de centres communaux dans les campagnes. Lors de sa réplique, il a exprimé l’inquiétude des habitants de la région de Settat et ses craintes de voir  échouer ces projets  et les  partenaires se désister.
Pour sa part, s’adressant au ministre délégué  de l’Enseignement supérieur, Mohamed Bajalat s’est interrogé sur les causes empêchant les bacheliers  de la province de Taroudant de s’inscrire à la Faculté de médecine d’Agadir  pour la saison 2015/2016.
L’intervention de Mohamed Al Malahi s’est focalisée sur les souffrances des migrants et particulièrement ceux de l’Espagne qui vivent dans des conditions difficiles  et sur le mutisme du gouvernement au sujet des Marocains victimes dernièrement du naufrage survenu en Méditerranée.
Par ailleurs, Mohamed Alami a mis  en garde le gouvernement contre l’accroissement de la dette extérieure du Maroc qui a atteint des proportions alarmantes  faisant du Royaume l’otage des institutions financières internationales.  Il s’est demandé si le gouvernement dispose d’une vision et d’un programme clairs pour renforcer les potentialités économiques de l’Etat à même de maîtriser, d’une part, ses dettes et de l’autre de les rembourser dans les délais impartis.  Il a saisi cette occasion  pour présenter des chiffres qui donnent froid dans le dos, tel le taux de l’endettement qui a atteint 63% du PIB et qui sera de 67% en cette fin d’année.
L.B

Libé
Samedi 11 Juin 2016

Lu 1213 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs