Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Amis du mouvement anormal tirent la sonnette d’alarme : 30.000 parkinsoniens marocains souffrent le martyre




Les Amis du mouvement anormal tirent la sonnette d’alarme : 30.000 parkinsoniens marocains souffrent le martyre
A l’occasion de la Journée mondiale de la maladie de Parkinson, l’Association les Amis du mouvement anormal a organisé, mercredi 11 avril à Rabat, une conférence sous le thème «En 2012, la maladie de Parkinson, une priorité de santé publique au Maroc» dans le but de permettre au public de tout connaître sur la paralysie tremblante au Maroc.
A cette occasion, le Pr. Ouafae Messouak a mis l’accent sur la maladie de Parkinson ; une maladie chronique neuro-dégénérative qui peut atteindre généralement l’homme à partir de 50 ans, suite à la mort des substances noires qui produisent la dopamine dans le cerveau. Avec la perte de ce messager chimique, l’être humain perd ainsi l’équilibre de ses mouvements (à l’inverse, un excès de dopamine pourrait être à l’origine de symptômes associés à la schizophrénie). Elle a ainsi expliqué au public  que le facteur génétique est, jusqu’à présent, la seule raison connue par les neurologues concernant les causes de cette maladie. En revanche, les causes et les moyens de prévention contre cette maladie restent mystérieux, vu que les recherches scientifiques n’ont abouti à aucun résultat à ce stade. C’est pour cela que personne n’est à l’abri de cette maladie ! «Même si un homme ou une femme sont atteints de Parkinson, il est recommandé de consulter un kinésithérapeute et de continuer à pratiquer ses mouvements quotidiens, indépendamment de l’aide des membres de sa famille », a précisé la kinésithérapeute Nora Mansouri, lors de son intervention. Elle a aussi souligné l’importance du sport, à condition qu’il soit bien programmé, et aussi du soutien psychique du patient par son entourage afin de le rendre indépendant dans ses mouvements.
A l’issue de ces deux interventions, une séance de questions-réponses a permis à l’assistance composée de patients et de leurs familles venus de différentes villes du Royaume, de poser des questions. La majorité de celles-ci portaient sur la prise en charge du traitement médicamenteux. Et pour ceux dont les médicaments n’ont aucun effet sur le corps, la chirurgie demeure la seule solution, mais elle reste très coûteuse pour les économiquement faibles (à partir de 300.000 DH). Par conséquent, l’Association Les Amis du mouvement anormal intervient en prenant en charge plus de 200.000 DH du prix de l’opération.
On compte plus de 30.000 parkinsoniens à l’heure actuelle, cela veut dire qu’elle touche environ 1 à 2% de la population de plus de 50 ans, et au cours des prochaines années, 50.000 personnes pourraient être atteintes de la maladie de Parkinson. 

Aymane ZRIGA (Stagiaire)
Vendredi 13 Avril 2012

Lu 1326 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs