Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le titre choc de “Maroc Hebdo”


Le magazine acculé à retirer son dernier numéro des kiosques



Le titre choc de “Maroc Hebdo”
La direction de l’hebdomadaire «Maroc Hebdo» a décidé de rectifier le tir en retirant de la distribution le dernier numéro 1122 du 12 au 18 juin courant traitant de l’homosexualité au Maroc en présentant ses excuses aux lecteurs.
Ce n’est pas le traitement de ce sujet sensible qui a provoqué une vive réaction de la part des lecteurs sur les réseaux sociaux, mais plutôt le titre de l’article: «Faut-il brûler les homos?» qui a été sujet à interprétation. «Poser la question de savoir s’il faut brûler les homosexuels, c’est déjà y répondre en partie. Envisagez-vous un numéro qui titrerait  «Faut-il brûler les juifs»?», a commenté un lecteur sur Facebook. Un autre ajoute : «Ce n'est pas le thème qui choque mais le titre que vous vous permettez de publier et en grandes lettres ! Pas la peine d'essayer de détourner l’attention sur le vrai problème».
Suite à ces réactions, la direction de l’hebdomadaire en question a rendu public  un communiqué de presse où elle a mis les points sur les «I» tout en défendant le droit des journalistes à traiter de tous les sujets quelle qu’en soit la sensibilité. «Notre publication n’a pas pour politique éditoriale de céder à un certain sensationnalisme de mauvais aloi ni de se distinguer par des sujets provocateurs pouvant heurter les sensibilités de l’opinion publique. En l’espèce, elle a voulu montrer un certain nombre de facettes d’un fait social : celui de l’homosexualité et en prolongement celui de son statut dans notre société. Un débat est à l’ordre du jour», a précisé le directeur de «Maroc Hebdo», Mohamed Selhami, dans ce communiqué posté sur Facebook. Et d’ajouter que son hebdomadaire «a décidé de retirer de la vente et de ses sites sur le net cette édition. Il présente en même temps ses excuses à tous les lecteurs qui ont pu être choqués par ce thème tout en rappelant qu’il n’a d’autre exigence que de continuer à œuvrer pour l’élargissement d’un débat national sur le projet démocratique de société en construction dans notre pays et les valeurs qui doivent l’articuler et le fonder». 
A noter que «Maroc Hebdo» s’est distingué par des Unes qui ont provoqué la polémique à l’instar de celle du numéro 998 du 2 au 8 novembre 2012 traitant du dossier des immigrés au Maroc et intitulé : «Le péril noir».
 

Mourad Tabet
Lundi 15 Juin 2015

Lu 978 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs