Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le taux de suicidalité atteint 24% : Le suicide fait des ravages parmi les jeunes Casablancais




La situation est grave et ne cesse d'empirer. Au cours d'une conférence organisée en milieu de semaine  à Casablanca par la Fondation de la Mosquée Hassan II, le Pr. Driss Moussaoui, président de l'Association mondiale de psychiatrie sociale, en a dressé un tableau assez sombre. « Le suicide est un phénomène qui a commencé à prendre de plus en plus  d'ampleur au Maroc. La fréquence de suicide parmi les individus de plus de 15 ans est de 16%. »
Cette  conférence sous le thème : « Suicide et changements sociaux au Maroc », a été l'occasion pour le Pr. Moussaoui  de mettre en lumière ce phénomène étranger à la société marocaine. Chiffres à l'appui, il a indiqué que « le suicide est un phénomène qui touche tous les âges ou presque, les deux sexes et toutes les classes sociales ». A titre d'exemple, il a mis en exergue une réalité frappante, selon laquelle « le taux de suicide  chez les adolescents casablancais dépasse les 24% ».
Le Pr. Moussaoui, qui occupe aussi le poste de  directeur du Centre collaborateur de l'OMS en santé mentale et en neurosciences, le fameux 36, a expliqué l'étendue de ce phénomène par le changement identitaire profond et par le délitement des liens sociaux que connaît  le Maroc actuel. Selon lui, «le suicide a toujours existé mais semble devenir de plus en plus fréquent du fait des changements sociaux au Maroc et dans le monde. C'est aussi un tabou qui continue à résister à toutes les données scientifiques dans le domaine». Dans ce sens, il a précisé que malgré l'absence de chiffres officiels, le nombre de suicides rapportés par la presse augmente d'année en année.
Par ailleurs, il a fait part des facteurs poussant au suicide, notamment les troubles mentaux de type dépression, les troubles paniques, la schizophrénie ou trouble bipolaire. A ce titre, il a souligné que 10% de schizophrènes ou de bipolaires meurent par suicide. Parmi les autres facteurs poussant au suicide, il a cité la distension du lien social et l'isolement, les crises par dépassement des capacités d'adaptation et ce qu'il a appelé « l'accélération du temps partout dans le monde, y compris au Maroc ».
Le Pr. Moussaoui a, par ailleurs, rappelé que l'Organisation mondiale de la santé estime que le nombre de décès par suicide dans le monde au cours des 30 dernières années est supérieur à celui des décès par le sida. A cet égard, il s'est exclamé :  « Pourquoi  tout le monde parle de sida et personne ou presque de suicide?» avant d'affirmer qu'il y a plus de morts par suicide dans le monde que d'homicides, de victimes de guerres et de décès par accidents de la circulation. En matière de thérapie, il  a affirmé que « la prévention du suicide se doit d'être en même temps médicale, en particulier à travers le diagnostic et le traitement de la dépression, qui est le principal facteur de risque, mais aussi des mesures sociales pour rendre la vie dans les villes et dans les campagnes plus humaine et moins dure».

Mohamed Taleb
Samedi 23 Juin 2012

Lu 3095 fois


1.Posté par roumi le 26/06/2012 14:19
"La fréquence de suicide parmi les individus de plus de 15 ans est de 16%" : une personne sur 6 de plus de 15 ans se suicide au Maroc?
"le taux de suicide chez les adolescents casablancais dépasse les 24%" : dans une classe de 20 élèves, 5 se suicideront?
Il manque certainement quelques précisions pour que cette information soit exacte... Parle-t-on du taux parmi la population traitée pour troubles psychatriques?

2.Posté par Mehdi le 30/06/2012 16:54 (depuis mobile)
Je suis également surpris par ces chiffres. Il me semble que l'auteur parle du nombre de décès suite au suicide rapporté au nombre total de décès. Enfin, je l'espère !

3.Posté par Khaoula le 26/12/2015 16:15
je pense que je suis la seule à ne pas etre choquée par ces chiffres étant moi aussi "suicidaire" depuis mes 13 ans (Aujourd'hui j'en ai 16 et demi mais ça continue) et pour les tentatives de suicide et les tendances suicidaires , j'en connais car moi même j'en ai fais 6 , et je connais en moins 30 personnes ayant dejà fais une tentative de suicide et pensent à passez à l'acte , et croyez moi , ces chiffres sont tellement vrai , et les marocains doivent comprendre ça , et cessez d'avoir peur du suicide car c un sujet tabou mais qui touche un grand pourcentage des jeunes , faut agir , Ô marocains !!!!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs