Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le suicide d’une adolescente plonge le Polisario dans l’embarras


La jeune fille a préféré la mort aux affres des camps de Tindouf



Le suicide d’une adolescente plonge le Polisario dans l’embarras
 
Elle est revenue, la semaine dernière au camp d’El Ayoune où vivent sa mère divorcée et sa sœur aînée.
 C’est une jeune fille qui est née dans les camps de Tindouf et qui ne les a jamais quittés. Cet été, elle a été sélectionnée pour aller en colonies de vacances ou plutôt pour séjourner chez une famille espagnole.
Avant de partir, elle et les autres membres de sa famille avaient demandé à profiter des visites interfamiliales organisées sous l’égide du HCR pour visiter les leurs dans les provinces marocaines du Sud. 
La direction du Polisario, échaudée par le nombre de personnes qui, parties au Maroc, ont préféré y rester pour toujours, a mis fin à ces échanges permettant aux membres de familles de se rencontrer. C’était  l’occasion, également pour certains d’entre eux de rester dans la mère-patrie.
La jeune suicidée avait, avant son départ en Espagne, prévu de rejoindre les siens installés à Boujdour. Mais elle était  déçue de découvrir que la direction du Polisario avait mis fin à cette opération sur laquelle elle fondait l’espoir de mener une autre vie moins difficile et avec plus de liberté, surtout après avoir découvert un autre monde que celui des camps. Devant cette déception, elle choisit de mettre fin à ses jours plutôt que de continuer à être privée de tous les moyens que lui aurait offerts une vie ailleurs. Avant d’en arriver à cette décision extrême, elle avait tenté, à maintes reprises, de trouver le moyen à même de lui permettre de quitter les camps, cherchant à se rendre en Mauritanie, le seul pays qui, pensait-elle, lui était accessible sans beaucoup de formalités. Mais c’était compter sans la surveillance de sa mère et sa sœur aînée qui, ayant constaté le brusque changement de l’adolescente depuis son retour d’Espagne, la surveillaient en permanence. Se sentant épiée, soumise à un emprisonnement effectif, elle mit fin à ses jours.
Cette décision insolite dans la société sahraouie a embarrassé la direction du Polisario qui, pour dissimuler la réalité,  s’est empressée de coller des affiches dans toutes les places fréquentées du camp, expliquant que la jeune fille avait des problèmes avec sa mère et sa sœur aînée et que cette dernière l’avait battue. Des communiqués à la radio ont été, également, diffusés donnant la version des faits conformément aux directives du Polisario.
 Ce drame s’est déroulé, le vendredi 22 août, au moment où à l’aéroport Mohammed V, débarquaient des dizaines de séparatistes de l’intérieur revenant de Boumerdès, où ils étaient allés assister à l’université d’été organisée par le Polisario. 
Cette prétendue université est en fait un camp de recyclage où la direction du Polisario encadrée par des officiers des renseignements de l’armée algérienne, inculque des théories de déstabilisation aux participants et les envoie mettre en pratique leurs cours. 
Arrivés à l’aéroport Mohammed V, les séparatistes en provenance  de Boumerdès ont refusé de se soumettre aux formalités douanières en organisant un sit-in qui a pris fin après plus de sept heures. En fouillant leurs bagages, les douaniers ont découvert des fanions du Polisario, des mégaphones et d’autres moyens de propagande.  
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 25 Août 2014

Lu 2090 fois


1.Posté par olivier le boulenge le 25/08/2014 06:49
Si l'information est exacte, elle reflète le terrible ras le bol qui règne dans les camps. Le MJPD et autres mouvements contestataires en sont la preuve. La RASD met en avant une possible offensive militaire du Maroc. Il ferait sans doute mieux de se méfier de la révolte de sa population. En tout cas, voici encore un exemple révélateur du fait que les camps de Tindouf, bien loin d'être des camps de réfugiés, sont plutôt des camps de séquestrés.
www.unitedtownsagency.org

2.Posté par mouna le 25/08/2014 17:44
la polique du polisario est en panne de vitesse,le drs algérien tente bien que mal de recycler le vieux modèle politico separatiste épuisé et diriger par la même équipe ,qui sait enrichit sur une fausse cause guidé par Alger.
L impatience ,l ennui pousse souvent a des tentions a l intérieure des camps,une jeunesse qui se sent méprisé et humilié ne souhaite plus adhérer a cette mafia mensongère.
Alger tente désespérément de cacher sa peur grandissante ,mais le feux qu elle essaye d éteindre a tellement pris qu ont les voient partout pour contrer un Maroc avec un grand M.

3.Posté par djamel le 26/08/2014 03:00
Qui gouverne l Algerie? Un président qu ont ne voit plus ou presque ,qui ne peut s exprimé!
Le clan d oujda présidé par le vrai président algérien Said Bouteflika(le frère) sous contrôle de la junte militaire et superviser par mohamed mediene alias Toufik ne cesse d amasser les ressources pétrolières de lAlgerie,pour eviter que les regards du peuple se tourne en leur direction ,ils ont fait du Maroc ««le bouc émissaire»»idéal ,tout ceux qui sont a leurs bottes travail dans ce sens a pourrir notre pays,medias ,journaux,partis politiques et même si le polisario abdiqué il trouverait un notre moyen pour mettre la zizanie au maroc.
Il n y a rien a attendre de la diplomatie algerienne ,il faut resté vigilant ,seul un changement radicale dansles hautes sphères du pouvoir en Algerie donnera un espoir a ses 2 peuples frères a un vrai rapprochement sincère.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs