Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le sort du Raja en Ligue des champions sera fixé ce samedi




Le sort du Raja en Ligue des champions sera fixé ce samedi
C’est aujourd’hui samedi que le Raja sera fixé sur son sort en Ligue africaine des champions : ça sera soit le petit tour et puis s’en va, soit le club poursuivra son bonhomme de chemin au cas où sa requête contre le club guinéen de Hotoya Conakry serait accepté par la CAF.
Ce fut une longue journée de jeudi pour les deux émissaires des Verts, Saïd Bouzarouata et Boubker Ammari, respectivement directeur administratif et président de la commission de marketing du club, qui défendaient le dossier rajaoui devant la commission de litige de la Confédération africaine de football au Caire.
Les 15 membres de la Commission de litige, dont cinq membres relèvent du Comité exécutif de la CAF, ont pris acte du dossier et devraient en principe trancher, après vote, aujourd’hui samedi. 
Avant son départ pour le Caire, Saïd Bouzarouata nous a affirmé que la requête du Raja est bien fondée et les articles qui donnent raison au club vert sont bien clairs. Et de préciser à ce propos que le contrat de prêt de Mohamed Camara, aligné par le Horoya en Ligue des champions, a expiré en décembre 2013 et qu’il aurait dû rejoindre à partir de cette date le CODM de Meknès, club avec lequel il est toujours sous contrat.
Partant de là, les Guinéens ont voulu rectifier le tir, sans pour autant appliquer le règlement. Le Horoya a bel et bien voulu transformer le prêt de son joueur en option d’achat et ce, en voulant s’attacher définitivement les services de Mohammed Camara contre 10.000 euros au profit du CODM. Cette transaction date du 20 février 2014. Une précision de date très importante, puisqu’elle intervient à un moment où le marché des transferts est fermé. 
A cet effet, Saïd Bouzarouata a tenu à indiquer que pour que ce transfert puisse être en bonne et due forme, le Horoya aurait dû transformer le prêt en achat dudit joueur au plus tard le 15 janvier 2014. Et même si cette transaction avait eu lieu durant la période précitée, Mohamed Camara ne serait pas qualifié pour disputer avec le Horoya les deux premiers tours de la Ligue des champions et ne serait qualifiable qu’au tour des huitièmes de finale qui aura lieu la dernière semaine du mois de mars.
Dans un entretien téléphonique accordé au site des supporteurs du Raja, Boubker Ammari a souligné que la majorité des membres de la Commission de litige sont convaincus de la solidité de notre dossier. Néanmoins, il ne faudrait pas crier victoire avant l’heure du fait que les dirigeants de Horoya comptent bien sur leur lobby pour obtenir gain de cause. Une option qui reste à envisager d’après Boubker Ammari qui a précisé que si l’issue de cette affaire tournait à l’avantage des Guinéens, le Raja saisirait la FIFA afin d’obtenir réparation.
Par ailleurs, la présence de la délégation rajaouie au Caire devait être l’occasion pour résilier, hier, le contrat avec Amr Zaki. Le Raja devra payer les frais d’hospitalisation de l’attaquant égyptien estimée à plus de 230.000 dirhams, alors qu’Amr Zaki devra rendre au Raja la somme de 1,5 million de dirhams, montant qu’il avait perçu lors de la signature du contrat. 

Mohamed Bouarab
Samedi 15 Mars 2014

Lu 1567 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs