Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le sommet de l'Otan s'ouvre sur fond d'extrême tension avec Moscou

Le plan de la Russie qualifié de poudre aux yeux




Le sommet de l'Otan s'ouvre sur fond d'extrême tension avec Moscou
Le sommet de l'OTAN s’est ouvert jeudi à Newport (Royaume-Uni) sur fond de tensions extrêmes avec la Russie accusée d'agression militaire en Ukraine, alors que la pression s'accentue sur Moscou, Paris ayant décidé de suspendre la livraison d'un navire de guerre.
 Dans un contexte international explosif, le sommet, qui devait s'ouvrir en fin de matinée en présence d'une soixantaine de chefs d'Etat et de gouvernement, abordera aussi d'autres crises, particulièrement celle de l'Etat islamique en Irak et en Syrie, dont la menace est de plus en plus pressante.
Au lendemain de la décapitation d'un deuxième journaliste américain, la lutte contre cette organisation djihadiste ultra-violente devait être au centre du dîner des chefs d'Etat jeudi soir, et la constitution d'une coalition pour combattre l'EI, souhaitée par les Américains, devrait faire l'objet de réunions en marge du sommet.
Alors que les pays membres de l'Alliance veulent afficher leur détermination et leur unité face à la Russie, Moscou a tenté de reprendre la main mercredi en présentant un plan de règlement du conflit en Ukraine, qualifié de "poudre aux yeux" par Kiev et accueilli avec la plus grande prudence par les Occidentaux, le président américain Barack Obama en tête.
 La Russie, menacée de nouvelles sanctions européennes, qui pourraient être annoncées vendredi, est sous pression: dans une annonce coup de théâtre à la veille du sommet, Paris a annoncé la suspension de sa livraison extrêmement controversée d'un navire de guerre Mistral, une mesure qu'elle refusait de prendre jusqu'à présent.
Par ailleurs, l'implication russe sur le terrain" dans l'est de l'Ukraine jette le doute sur la volonté réelle de la Russie d'arriver à un cessez-le-feu, a déclaré le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen jeudi à Newport.
 "A propos du soi-disant plan de paix (proposé par le président russie Vladimir Poutine), permettez-moi de saluer tous les efforts entrepris pour trouver une solution pacifique à la crise en Ukraine", a-t-il déclaré à la presse à son arrivée au sommet de l'Otan, qui réunit une soixantaine de dirigeants jusqu'à vendredi au Pays de Galles.
 "Mais ce qui compte, c'est ce qui se passe vraiment sur le terrain. Et nous continuons d'observer, malheureusement, une implication russe dans la déstabilisation de la situation en Ukraine", a-t-il ajouté.
 "Nous continuons d'appeler la Russie à retirer les troupes, à interrompre le flot continu d'armes envoyées en Ukraine et le soutien aux rebelles armés", a-t-il insisté. "C'est cela qui serait véritablement un effort pour rendre possible une solution pacifique" au conflit.
 Ce plan, d'abord accueilli favorablement par Kiev, a ensuite été décrit par le Premier ministre Arseni Iatseniouk comme "de la poudre aux yeux à destination de la communauté internationale".
 

AFP
Vendredi 5 Septembre 2014

Lu 466 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs