Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le ski marocain présent aux JO d’hiver

Le Maroc, unique représentant africain à Sotchi




Le ski marocain présent aux JO d’hiver
Les athlètes marocains ne sont pas des novices dans les Jeux olympiques d’hiver. Et pour cause, ils y ont déjà participé à six reprises : en France (1968 et 1992), Bosnie (1984), Canada (1988 et 2010) et  Italie (2006). Pour rappel, l’athlète Samir Azzimani a été le seul et unique skieur à représenter le Maroc, aux  Jeux de Vancouver, au Canada, en 2010.  
L'édition 2014, qui se déroulera à Sotchi, en Russie, du 7 au 23 février courant, se présente sous les meilleurs auspices. La délégation marocaine comptera trois skieurs, et pas des moindres, à savoir les deux frères maroco-canadiens, Adam et Sami Lamhamedi, en plus de Kenza Tazi, qui vit depuis sept ans dans les Alpes, en Suisse. Le monde arabe sera en fait représenté, en ski alpin, par deux pays, le Maroc et le Liban. «Notre délégation est très restreinte, par rapport aux grandes nations du ski. Mais c’est la plus forte parmi les nations arabo-africaines», nous a déclaré Mustapha Nait Lhou, président de la Fédération Royale marocaine de ski et montagne (FRMSM).
Rappelons que Adam Lamhamedi a déjà un très bel exploit à son actif. En décrochant, il y a deux ans, la médaille d'or du Super-G aux Jeux olympiques de la jeunesse, à Innsbruck, il s'est retrouvé qualifié, depuis 2012, à ces JO. Devenant ainsi le premier arabo- africain à réaliser une telle performance. "Grâce à ce très bel exploit, signé Adam Lamhamedi, le Maroc est entré dans l'histoire des Jeux olympiques, et les médias étrangers ont commencé à s'intéresser de près au ski marocain", a déclaré à Libé le président de la FRMSM. Par ailleurs, grâce à ses résultats exceptionnels obtenus l’été dernier au Chili, et suite à l’amélioration de son classement mondial, Adam a pu arracher un 2ème quota pour le Maroc en ski alpin, qui sera exploité par son frère Sami, en qualité de remplaçant, en cas de blessure du skieur officiel.
Il est à noter que les frères Lamhamedi se distinguent, tous les deux, par leurs palmarès sportifs exceptionnels, et figurent parmi les meilleurs skieurs de leurs catégories d’âge, en Amérique du Nord. Durant la période 2011-2013, Adam et Sami ont respectivement raflé 34 et 26 médailles, soit un total de 60 podiums pour le Maroc. Aucun skieur ou athlète marocain n’a réussi pareille performance, auparavant. "Dans cette tranche d'âge, les deux frères, Adam et Sami, sont actuellement les meilleurs au Canada. Ils représentent un formidable espoir pour le Maroc", nous a confié le Canadien Martin Coté, entraineur de l'équipe nationale de ski. "Lors des prochaines compétitions des JO, la moyenne d’âge des 15 meilleurs athlètes au monde sera de 31 ans. Alors que chez nous, on a des jeunes de 16, 17 et 18 ans. Donc cette participation à ces JO, c’est surtout pour l’expérience, et donc se mesurer aux meilleurs skieurs du monde. Ce qui est une grande opportunité pour la carrière de nos jeunes", a-t-il poursuivi.
 Pour ce qui est de la préparation des athlètes à cette manifestation sportive internationale, Martin Coté a affirmé "qu'en ce qui concerne les deux athlètes dont je m’occupe au Canada, on a beaucoup travaillé les conditions physiques. Parce que le ski est, comme chacun le sait, un sport très exigeant».
Les skieurs marocains ont choisi de passer, au Maroc, les quelques jours qui précèdent cette compétition de grande envergure. «Je suis très fier de représenter le Maroc dans ces JO. Et je suis très heureux de passer des moments au Maroc avant de prendre l'avion pour Sotchi. Et de pouvoir m'imprégner de la richesse de ce pays, avant cette participation si attendue aux JO», nous explique Adam Lamhamedi. «Le ski au Maroc est encore à ses débuts, mais il faut dire qu’il a un très grand potentiel», conclut-il.
Quant au ski de fond, Essaidi Bennaceur, président délégué de la FRMSM et chef de la délégation marocaine à Sochi, a précisé «qu’on avait certes la possibilité de participer à ces jeux. Mais malheureusement, on n’a pas eu assez de points pour être qualifié. C’était le skieur Samir Azzimani qui s’était converti au ski de fond, mais c’était un peu tardivement, en réalité. Il ne lui a pas donc été possible de se qualifier. On s’est alors contenté de notre participation au ski alpin. Sachant que le quota qui nous a été alloué est de deux skieurs, un féminin et un masculin, en plus d’un remplaçant, bien évidemment».
Il est à préciser que la FRMSM a connu, ces dernières années, une évolution encourageante. Elle compte aujourd’hui 1200 skieurs licenciés, issus de 22 clubs. L’objectif étant, selon Essaidi Bennaceur, d’arriver à 3500 licenciés d’ici 2017.
  Côté féminin, le Maroc sera représenté par la skieuse Kenza Tazi, qui deviendra ainsi la plus jeune athlète marocaine à participer aux Jeux olympiques, puisqu' elle est tout juste âgée de 17 ans. Cette skieuse devrait être la seule sportive marocaine présente aux Jeux de Sotchi, où elle devrait participer au slalom et slalom géant.
 

Mehdi Ouassat
Mardi 4 Février 2014

Lu 2194 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs