Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le service après vente de Nizar Baraka




C’est l’histoire d’un ministre qui parle de lui-même à la télévision. L’histoire d’un ministre qui assure le service après vente de lui-même après avoir reçu un titre. L’histoire d’une promo à la première personne. Cela ne s’invente pas. La preuve par Nizar Baraka, le ministre des Finances et  Al Oula.
Récapitulons, l’Istiqlalien argentier du Royaume a été désigné comme le meilleur ministre des Finances de la région MENA par la revue «The banker». Vous ne connaissez pas cette publication? Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls. Il n’empêche,  l’info a été relayée.  Quelques lignes ici et là et un «lead» lu en plateau, au nom de la fierté nationale en temps de crise. Mais ce n’est pas suffisant, a sûrement estimé un «spin doctor». Un ministre de l’année, cela se fête comme il se doit. Faut ouvrir la télé pour cela. Et surtout, ne pas craindre le ridicule. Alors on envoie vite une caméra dans les bureaux de Nizar Baraka. On le filme en train de pianoter sur son ordi –genre il travaille beaucoup, c’est la raison pour laquelle il a été choisi - et on ouvre grand les micros. Notre ministre des Finances national parle de lui-même, des trémolos dans la voix, des applaudissements plein la tête. Il parle de ses mérites, de sa maîtrise des équilibres macro et micro-économiques, de sa capacité à gérer les déficits, la croissance, la relance. Et ça, ce n’est pas rien ! disait le regard du valeureux ministre. C’est Hamid Chabat qui a dû apprécier cette pub «à la gloire de…» payée par les contribuables !

Narjis Rerhay
Jeudi 17 Janvier 2013

Lu 1690 fois


1.Posté par chebli le 08/03/2013 12:52
On jugera Nizar Baraka ou autres ministres du Gouvernement actuel selon leurs capacités à mener et à gérer les différentes activités aiguës du Maroc: la caisse de compensation, le problème de l'enseignement, de la santé de la pauvreté, de l'environnement et j'en passe...J'ai bien connu Nizar Baraka quand il était encore enfant et ai été attiré par son attitude très poli et attentif à tout ce qu'on lui disait. et quand on l'approchait. SI Nizard peut seulement régler la question de la caisse de compensation, ce sera une très bonne question de réglée et surtout si la population pauvre et la classe moyenne en bénéficieraient. Accordons-lui donc le temps nécessaire pour juger toutes ses capacités.
Un ancien voisin

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs