Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le secteur de la prestation logistique fait florès au Maroc

Le marché de la logistique et du transport de marchandises a généré 11.800 créations nettes d'emplois entre 2009 et 2014




«Après le commerce, la pêche et l’immobilier, le secteur de la logistique et du transport de marchandises se classe 4ème pourvoyeur d’emplois, devançant les secteurs des télécommunications, des services financiers et du tourisme», à en croire le DG de l'Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), Younès Tazi qui s’exprimait lors d’une récente rencontre à Rabat sur «l’évaluation des réalisations de la stratégie logistique nationale et perspectives d’évolution du secteur».
Dans ce cadre, il fait savoir aussi que le marché de la logistique et du transport de marchandises a généré, entre 2009 et 2014, environ 11.800 créations nettes d'emplois.
Dans la foulée, M.Tazi a tenu à indiquer que le marché de la prestation logistique a connu une importance croissance au titre des cinq années avec un chiffre d’affaires, qui est passé de 17 à près de 21 milliards de dirhams (MMDH), soit une croissance moyenne annuelle de 5,2%.
En outre, le DG de l’AMDL n’a pas manqué de souligner, en ce qui concerne l’offre de formation dans les métiers logistiques, qu’elle a connu une progression significative en nombre d’établissements et de filières au titre de la période 2014-2015.
Et de faire état d’un nombre d'étudiants suivant une formation dans les métiers logistiques pendant cette même période, qui a atteint 7.325, dont 2.890 dans les établissements privés et 4.435 dans les établissements publics, contre 2.500 étudiants en 2010.
Le responsable a également indiqué qu’environ 120 établissements disposent au moins d’une formation en logistique, dont 67 établissement privés et 23 publics, offrant environ 220 filières en la matière avec une capacité totale de 7.200 étudiants, précisant que ces filières se répartissent sur 150 filières destinées à l’enseignement supérieur et 70 autres de formation professionnelle.
Et de rappeler une stratégie logistique marocaine, lancée en 2010, qui prévoit la mise en œuvre de chantiers multiples, en l’occurrence la mise en place d’un réseau national de zones logistiques à l’horizon 2030 notant que ce dernier sera réalisé progressivement dans le cadre de schémas régionaux mobilisant du foncier en majorité public et conçu en concertation avec les acteurs locaux sur la base des besoins actuels et prévisionnels de ces territoires.
Parallèlement, M. Tazi ajoute que cette stratégie, qui prévoyait un plan national global de développement des compétences en logistique ainsi que le renforcement de la gouvernance du secteur via notamment la mise en place d’instances dédiées comme l’Agence marocaine de développement de la logistique et l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique, entend également insuffler l’accélération de la modernisation du secteur à travers des plans d’actions sectoriels d’optimisation des flux logistiques et des actions favorisant l’émergence de logisticiens intégrés et performants.

Meys.Be
Samedi 25 Juin 2016

Lu 1067 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs