Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le recul précoce du conseil municipal de Midelt




Cela fait plus de trois mois que la nouvelle équipe municipale de Midelt est en place, une équipe qui aspire au changement et soutenue par toute une population pour faire le décollage nécessaire au développement de la ville. Mais jusqu'à présent, la locomotive n'a pas encore démarré. Pire, on constate que nos élus n'ont pas encore pris sérieusement les choses en main, ce qui a donné lieu à une gabegie alarmante.
Certains disent que l'alliance mosaïque PJD, PAM, MP, RNI est incompatible et qu'elle ne permet jamais cette entente désirée. Toutefois la réalité est tout autre puisque nos élus n'ont pas encore atteint cette maturité politique pour mettre en évidence les priorités de leur parti. Ils sont plutôt enclins à préserver leurs intérêts personnels. Leur présence au conseil municipal leur donne le droit d'adhérer à trois grands marchés boursiers : le conseil provincial, le conseil régional et le renouvellement du tiers de la Chambre des conseillers. Chacun y a trouvé son compte.
Pour nos élus, le conseil municipal et les affaires de la ville constituent leur dernier souci. La plupart d'entre eux n'y mettent jamais les pieds et ne participent ni aux réunions, ni aux décisions. Seuls les représentants à qui on a légué le pouvoir de signature sont présents. Donc pour régler tel ou tel problème, les citoyens sont directement confrontés aux employés de la municipalité qui règlent les doléances les habitants, comme bon leur semble. Il y a pire, cette absence totale du conseil ouvre la voie à la corruption et au marchandage. On se soucie peu des affaires dévolues au conseil pour tomber facilement dans l'illicite.
Les conséquences de ce laisser-aller sont apparentes, les constructions anarchiques poussent comme des champignons, au point que les habitants construisent la nuit et durant le week-end, ils n'ont plus peur de transgresser la loi. Les chantiers déjà ouverts avancent à pas de tortue, il n'y a personne pour faire le suivi alors que cela risque de durer une éternité.
On constate aussi un manque flagrant d'activités sportives et culturelles. Où sont les équipes de foot et de basket qui ont fait honneur à la ville ? Ils se sont évaporées sans que cela gêne les autorités de la ville. Pourquoi a-t-on négligé ces activités ? Où est la délégation de la jeunesse et des sports ? Que fait-elle pour encadrer nos jeunes au lieu de les laisser livrés à la débauche et à la drogue? Pourquoi ceux qui nous représentent ne font rien pour réactiver ces services ou leur venir en aide ? Où sont les autres associations qui perçoivent des subventions sans présenter de programme de leurs activités ? Y a-t-il quelqu'un pour contrôler l'argent des contribuables?
Les élus doivent savoir qu’ils ont du pain sur la planche, que ceux qui les ont soutenus attendent d’eux beaucoup de travail, sachant que leur mission n'est qu'à ses débuts et que s’ils gèrent ainsi la municipalité, ce serait un manquement à leurs engagements pris lors de leur campague électorale.

SIDI MOHAMED EL HASSANI
Mardi 27 Octobre 2009

Lu 661 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs