Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le projet “Coproduction de la propreté” lancé à Marrakech




Le projet “Coproduction de la propreté” lancé à Marrakech
L’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre au Maroc (AESVT), section Marrakech, a procédé à Marrakech, au lancement au niveau local du projet «Coproduction de la propreté», une initiative nationale visant l’amélioration du cadre de vie du citoyen.
Au niveau de Marrakech, 5 quartiers relevant de 5 arrondissements ont été désignés quartiers modèle en matière de tri des déchets à la source.
Il s’agit des quartiers Tamesna (arrondissement Ennakhil), avenue Al Khachab (arrondissement Sidi Youssef Ben Ali), Jnan Al Afia (arrondissement Medina), Al Wahda 4 (arrondissement Guéliz) et M’Hamid 5 (Arrondissement Menara).
Intervenant à cette occasion, le président du Conseil régional de Marrakech-Tensift-Al Haouz, Ahmed Touizi, a relevé que le problème des déchets solides est une responsabilité collective, assurant de la disposition du Conseil de la région à contribuer à la réussite du projet «Coproduction de la propreté». 
Le président de l’AESVT-section Marrakech, Abdelhalim Fakihani, a, pour sa part, indiqué que l’objectif de l’initiative nationale «Coproduction de la propreté» est d’associer les acteurs locaux et accompagner les habitants des différents quartiers ciblés pour l’amélioration de leur cadre de vie, à travers un système de gestion impliquant les différents acteurs de la société.
La réussite de cette expérience prometteuse reste tributaire de l’implication effective de tous les acteurs de développement et de la population locale, qui est un partenaire principal dans ce programme, a-t-il ajouté.
Par la suite, il a été procédé à la signature d’une convention de partenariat entre les représentants des acteurs locaux de chaque quartier. 
Placé sous le thème «Quartier propre: un droit et une obligation», le projet national «Coproduction de la propreté», lancé à partir de Demnate en avril dernier, s’inscrit dans le cadre du Programme national des déchets ménagers et similaires (PNDM).
Il consiste en l’encadrement des habitants de quelque 90 quartiers, 100 écoles et 20 sites nationaux dans 22 villes du Royaume sur une durée de 4 ans, grâce à la mise en place d’un plan d’action progressif et continu pour une meilleure gestion des déchets ménagers.
Pour parvenir aux résultats escomptés, le projet recommande d’impliquer toutes les parties prenantes et les bonnes volontés du quartier, inciter les habitants à trier les déchets à la source, de développer et d’organiser les différentes filières de recyclage (papier, verre, plastique, déchets organiques), d’accompagner les structures annexes aux quartiers et écoles (mosquées, maisons de jeunes et associations). 

Lundi 30 Juin 2014

Lu 3107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs