Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le premier acte de la Supercoupe d’Espagne accouche d’un nul


Coup d’éclat de James au Bernabeu



Le premier acte de la Supercoupe d’Espagne accouche d’un nul
Les retrouvailles entre le Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions en mai, et l'Atletico, finaliste, ont débouché sur un triste nul (1-1) mardi en match aller de Supercoupe d'Espagne, où Cristiano Ronaldo s'est blessé et James Rodriguez a inscrit son premier but merengue.
"CR7", pas épargné par les blessures la saison dernière, a été contraint de céder sa place à James à la mi-temps et l'entraîneur du Real Carlo Ancelotti a fait état d'un problème "à l'arrière" d'une jambe, tout en jugeant que cela ne semblait "pas très grave". En l'absence du Portugais, c'est le Colombien James qui a brillé: pour sa grande première avec le Real au stade Bernabeu, la recrue vedette de l'été merengue a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs d'un tir détourné par un défenseur (81).
"James s'est bien débrouillé, il a marqué son premier but avec le Real Madrid et cela va lui donner confiance", a dit Ancelotti du Colombien, arrivé de Monaco pour environ 80 millions d'euros.
Les efforts du milieu offensif ont toutefois été réduits à néant par Raul Garcia, qui a égalisé peu après à la suite d'un corner (87).
Ces deux buts auront un peu relevé le niveau d'un match très pauvre, où l'inquiétude à propos de la blessure de Ronaldo est finalement ce qui a créé le plus d'émotion.
Certes, le Real n'a pas hypothéqué ses chances de remporter un deuxième titre cette saison, une semaine après son sacre en Supercoupe d'Europe contre Séville (2-0). Mais, et selon Ancelotti, l'Atletico part avec un "petit avantage" à trois jours du match retour vendredi au stade Vicente-Calderon.
Passes manquées, erreurs de placement, mauvais choix... ni le Real ni l'Atletico n'ont réussi à faire la différence et les "Colchoneros" sont repartis avec le match nul qu'ils étaient  venus chercher.
Les hommes de Diego Simeone se sont dans l'ensemble bien battus, à l'image de l'attaquant croate Mario Mandzukic. Et ils ont  réussi à casser le rythme de la rencontre, où les portiers ont été les joueurs les plus en vue, avec de bonnes interventions d'Iker Casillas et de Miguel Angel Moya. 
Côté français, le bilan a été maigre: Karim Benzema, titulaire à la pointe de l'attaque merengue, a été sevré de ballons même s'il est impliqué sur le but de James. Et Antoine Griezmann, entré pour la dernière demi-heure de jeu, a peiné à peser pour son premier match officiel avec l'Atletico.
 

Libé
Jeudi 21 Août 2014

Lu 146 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs