Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le plus jeune leader politique des Pays-Bas est marocain

A 29 ans, Jesse Klaver a été élu à la tête du parti des Verts




Le plus jeune leader politique des Pays-Bas est marocain
Désormais, le plus jeune leader politique des Pays-Bas est d’origine marocaine. Agé de 29 ans, il vient d’être élu à la tête du parti des Verts (GroenLinks), succédant ainsi à Bram Ojik, 60 ans. Né le 1er mai 1986 à Roosendaal, sud des Pays-Bas, d’un père marocain et d’une mère indonésienne, Jesse Klaver a grandi loin de son père dans un logement social dans le quartier Westrand, a fait des études professionnelles avant d’être élu député en 2010. En 2014, il s’est illustré notamment en critiquant les pratiques de la banque ABN Amro et en invitant l’économiste Thomas Piketty au Parlement.  Il a, par ailleurs, toujours crié son horreur de «l’économisme» dans lequel verse la société néerlandaise à cause des politiques des gouvernements successifs au cours des dernières décennies. 
La formation des Verts veut à travers le choix de ce jeune Néerlando-Marocain donner un nouveau souffle de jeunesse au parti qui disposait auparavant d’une dizaine de sièges au Parlement mais qui a essuyé une grande défaite lors des dernières élections législatives en n’obtenant que 4 sièges sur les 150 que compte l’Hémicycle néerlandais, alors qu’il avait obtenu 10 lors des élections de 2010.
«La tendance semble en train de se renverser dans la société et j’ai de bonnes nouvelles», a lancé le jeune leader, confiant, lors de son premier point de presse en tant que chef de file des Groenlinks.  «Nous avons construit notre société et nous pouvons également la changer. Cela est porteur d’espoir. Mes conseillers me recommandent de ne pas dire ça mais les électeurs néerlandais méritent mieux», a-t-il souligné dans des déclarations rapportées par la MAP.
«Je suis confiant que Greonlinks se rapprochera plus, sous la direction de Klaver, de nos idéaux au sein et à l’extérieur du Parlement», a, pour sa part, souligné Bram van Ojik, son prédécesseur, dans une lettre ouverte publiée sur le site du parti. 
Il faut dire que les hommes politiques néerlandais  d’origine marocaine sont de plus en plus en vue. Il y a quelques semaines, le maire de Rotterdam d’origine marocaine, Ahmed Aboutaleb, a été choisi comme étant l’homme politique le plus populaire aux Pays-Bas, selon un sondage réalisé par l’Agence néerlandaise de presse (ANP). L’enquête a interviewé quelques 11.000 personnes et a accordé un score de 7,49 sur 10 à Ahmed Aboutaleb, premier Marocain et musulman à être nommé maire d’une grande ville européenne. Il n’est, par ailleurs, pas à sa première distinction, puisqu’il a été élu meilleur dirigeant local aux Pays-Bas par le magazine professionnel «Binnenlands Bestuur», en janvier 2015, un mois après avoir été nommé «Néerlandais de l’année» par le magazine «Elsevier ».

Mehdi Ouassat
Mardi 19 Mai 2015

Lu 1168 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs