Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le parc national d’Al Hoceima subit des pressions humaines




Le parc national d’Al Hoceima subit des pressions humaines
Le Parc national d’Al Hoceima (PNAH) représente un espace naturel unique et riche qui subit un ensemble de pressions humaines, a affirmé à Al Hoceima, le directeur provincial des eaux et forêts à Al Hoceima, Abdelaziz Edoiyer.
D’une superficie de 48.460 ha (partie terrestre 28.860 ha et partie marine 19.600 ha), le Parc national d’Al Hoceima est un échantillon unique de biodiversité vierge et conservée dans le bassin méditerranéen, a souligné M. Edoiyer, lors d’une journée d’étude tenue sous le thème “Vers une gestion participative et un développement durable au sein du Parc national d’Al Hoceima”.
Le responsable, qui a rappelé que la région est dotée d’un tissu associatif très développé et actif, a souligné la nécessité d’œuvrer en synergie pour ériger ce parc en un espace model de conservation de la biodiversité et de gestion partenariale, ainsi qu‘un milieu d’attraction pour l’éco-tourisme.
Dans ce sens, la direction des eaux et forêts d’Al Hoceima a pour mission de contribuer à l’émergence et au rayonnement des parcs nationaux, à travers la conservation et la réhabilitation des habitats et des espèces, la promotion de l’éducation environnementale, la contribution au développement socioéconomique de la population locale, et la promotion de la recherche scientifique, a-t-il précisé, notant qu’une vision de promotion du PNAH au titre de la période 2015-2024 est actuellement en cours d’élaboration en coordination avec toutes les parties concernées.
Pour sa part, le coordinateur du réseau des ONG de développement du Parc national d’Al Hoceima (RODPAL), Hakim Messaoudi, a passé en revue certaines contraintes législatives, institutionnelles et organisationnelles constatées au niveau du PNAH, citant, dans cette optique, l’absence de structures de gestion, le manque de coordination entre les différents intervenants dans la zone du parc, ainsi que le manque des ressources humaines et des compétences qualifiées pour gérer la partie marine du parc.
M. Messaoudi a appelé, à cet effet, à la dynamisation du PNAH à travers la création d’activités d’animation touristiques telles que le cyclotourisme et les circuits de randonnées pédestres, les activités de kayak, les plongées de découverte sous-marines, la pêche touristique, les événements touristiques hors de la saison estivale, ainsi que l’appui aux Moussems et  festivals traditionnels locaux. 
Cette journée d’étude, organisée par le RODPAL, connaît également une visite aux différents sites naturels et historiques du Parc national d’Al Hoceima, notamment la forêt de Heriret, le site de Mrika, le complexe artisanal de Rouadi, la Kalaa de Senada, ainsi que les plages de Bades, Cala Iris et Torres. 

Mardi 27 Mai 2014

Lu 893 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs