Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le mot d’excuse d’Obama




Pendant une visite officielle dans une usine du Minnesota la semaine dernière, Barack Obama a rencontré Tyler Sullivan 11 ans. Pour qu’il n’ait pas d’ennui pour avoir raté l’école, le Président lui a rédigé un billet d’excuse plein d’humour et très efficace !
C’est le vendredi 1 juin, Tyler a fait l’école buissonnière pour la première fois de sa vie. Ce jeune garçon de 11 ans est un modèle pour ses camarades comme le décrit ABC, mais il n’a pas pu résister à l’envie de rencontrer Barack Obama. Ce dernier était de passage dans la région pour parler de création d’emplois chez Honeywell, avec pour priorité d’embaucher des vétérans de l’Irak et l’Afghanistan, rapporte l’Associated Press. Tyler a donc assisté à la visite officielle et s’est même fait une place de choix, au 1e rang, en compagnie de son père. Mais quand la plupart des enfants doivent se contenter d’un classique “mon chien à manger mon devoir”, “mon poisson rouge est mort hier et je n’ai pas eu le temps” ou “mon ordinateur a eu une panne”, Tyler a fait mieux pour s’excuser
Alors qu’il serrait la main aux badauds, Obama rencontre le jeune Tyler qui attendait son tour. Au bonjour du garçon, il demande: “Tu ne devrais pas être à l’école ?”. Le Président décide de faire un petit geste pour lui : il demande du papier et un crayon avant de rédiger un mot d’excuse en or : “M. Ackerson (nom du professeur de Tyler, ndlr), veuillez excuser Tyler… il était avec moi. Barack Obama”.
Ce n’est pas la première fois que Barack Obama réalise ce geste expiatoire pour un enfant qui sèche l’école pour le voir. En juin 2009 déjà, il avait donné la parole à un homme du nom de John Corpus lors d’un meeting dans le Wisconsin au sujet de la réforme du système de santé. Ce père de famille avait alors expliqué que sa fille Kennedy manquait l’école pour voir le Président. Touché, Obama avait alors proposé de rédiger sa première lettre d’excuse pour absence : “A l’attention du professeur de Kennedy, excuser l’absence de Kennedy… elle est avec moi. Barack Obama”.
Comme Tyler, la jeune fille a sûrement fait encadrer son trophée qui est sans nul doute “la meilleure excuse de l’histoire des excuses”, comme le dit le présentateur de ABC.

Libé
Mercredi 6 Juin 2012

Lu 556 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs