Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le hip-hop toujours vivant à Meknès

Arts urbains




Le hip-hop  toujours vivant à Meknès
Qui s’en souvient encore? Peu de gens, des jeunes en particulier. Sinon pour les autres, ce n’était qu’une simple mode éphémère comme d’autres. Pourtant, le hip-hop vit toujours à Meknès, et il a même un festival qui le fête et des artistes qui en font toujours leur musique préféré. Récemment, la concurrence battait son plein entre des jeunes qui font toujours de la cité ismaïlienne leur destination annuelle traditionnelle.
Les projecteurs ne sont plus les mêmes, mais les férus du hip-hop ne comptent pas lâcher prise. Ils profitent de l’occasion que leur a offerte l’Association Maroc des talents urbains (BDG Music) pour venir s’exprimer, partager et innover. Une émulation entre groupes venus de tous les coins du pays. Il y a onze ans déjà, la ville de Meknès accueillait le Festival "hip-hop du bled» et rassemblait les mêmes talents, mais dans un contexte qui venait de découvrir cet art naissant avec étonnement. A la onzième édition, les organisateurs gardent toujours le même enthousiasme, la même volonté en plus de croire dur comme fer au rôle de la musique et de la danse dans l’éducation citoyenne.   
Initié en partenariat avec la direction régionale du ministère de la Culture Meknès-Tafilalet et le Centre culturel Mohamed El Menouni, le festival a permis aux générations montantes de bénéficier d’ateliers d’arts urbains. Au premier jour de cette manifestation, les jeunes ont suivi des formations autour notamment de la composition (Al Amir Prod), la technique d’écriture  et la communication (BigMo), Deejing musique électro (Dj San) et gestion de la scène et du micro (Bouslham Daif).  Le deuxième jour, l’heure était à la compétition et le rap était à l’honneur. Le Théâtre plein air de la maison des jeunes Mennouni vibrait aux rythmes de la musique urbaine. Dj San, Dj Didias, Soprime, One Name, Yass B, Ayoub Sop, Kartas Nssa, Al Montassir, Dark Team, Energy Dance Crew,  Taj Afrika et Poppin Zou se sont donné la réplique.
Le jury composé de Phat-B, membre du groupe Hakmin, Big Mo (chanteur et compositeur), Al Amine (producteur), et Marishel (chanteur reggae), a choisi les meilleurs solo : Chpippo & Didi (Meknès), le meilleur groupe : T7mila (Ifran) et la meilleure révélation : Lfayna9 (Rabat) et  Kimo - Spiro (Meknès). 

M.E
Jeudi 6 Novembre 2014

Lu 368 fois


1.Posté par Houssin le 05/11/2014 22:26 (depuis mobile)
merci Mr. Mustapha

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs