Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le fief de Laurent Nkunda visé

Des milliers de soldats rwandais au Nord-Kivu




Le fief de Laurent Nkunda visé

Dans l’est de la République démocratique du Congo, plusieurs milliers de soldats rwandais poursuivent leur déploiement dans le cadre d’une opération conjointe avec les forces armées congolaises contre les rebelles hutus des FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda), installés dans l’est de la RDC depuis le génocide de 1994. La population s’inquiète et les élus s’indignent de ne pas avoir été prévenus.

Selon certaines sources, ce sont probablement autour de 6 000 peut-être 7 000 militaires rwandais qui sont entrés dans la province du Nord-Kivu en moins de trois jours. Ils se sont déployés sur deux axes plein Ouest de Goma vers Masisi et plein Nord dans le territoire de Rutshuru.

Parallèlement, l’armée congolaise s’est installée sur des postions très symboliques: Kiwanja et Rumangabo, localités qui étaient contrôlées par les rebelles du CNDP (Congrès national pour la défense du peuple) de Laurent Nkunda depuis octobre dernier.

A Kiwanja certains capitaines fidèles à Nkunda n’ont visiblement pas apprécié cette arrivée. Plusieurs sources constatent que les manœuvres pour évincer Nkunda et le remplacer par Bosco Ntaganda suscitent encore des tensions.

Cela dit la pression exercée par le régime de Kigali sur le CNDP a bien fonctionné et les troupes rebelles sont en voie d’être intégrées dans l’armée congolaise. Plusieurs réunions tenues ces dernières 48 heures devraient aboutir à définir la formule de cette intégration. Pour l’instant aucune opération militaire n’a été menée contre les FDLR, les rebelles hutus rwandais.

On ne sait pas encore comment les attaques menées conjointement par les  militaires rwandais et congolais ont été planifiées. Cette opération rwando-congolaise suscite beaucoup de craintes et de critiques. Les élus locaux mais également nationaux et notamment le président de l’Assemblée nationale s’indignent de ne pas avoir été informés. L’ex-général Nkunda a fondé en 2006 la rébellion congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), qui a infligé de lourdes défaites à l’armée congolaise fin 2008. Mais les principaux commandants du mouvement, dont le chef d’état-major Bosco Ntaganda, ont annoncé le 16 janvier “la fin de la guerre” et leur ralliement à l’armée congolaise. Rutshuru, important centre administratif, est situé à environ 75 km au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu.  


RFI, AP
Vendredi 23 Janvier 2009

Lu 323 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs