Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le drame majeur des migrants mineurs : Maroc et Espagne prennent langue pour résoudre le problème




Le conseiller au bien-être social du gouvernement local de Mellilia, Daniel Ventura, a annoncé que les gouvernements du Maroc et d’Espagne œuvrent « au plus haut niveau » pour trouver des solutions au problème des mineurs étrangers non-accompagnés dont la majorité réside dans le préside occupé et est d’origine marocaine, indique le journal El Faro.
Lors d’une conférence de presse organisée lundi dernier, il a précisé que des « réunions de haut niveau» ont eu lieu pour résoudre ce problème.
Le responsable local a rappelé l’annonce «très positive» contenue dans le programme gouvernemental et relative à l’assistance qui doit être apportée par le Maroc à ces mineurs.
Il a, par ailleurs, affirmé que le principal centre d’accueil de Mellilia dénommé «Purísima» accueille actuellement quelque 305 mineurs. Il a, en outre, assuré qu’il ne peut pas prédire  ce qui pourrait advenir aux mineurs marocains qui se trouvent à la frontière du préside occupé et qui attendent le moment opportun pour y entrer.  
EFE a, pour sa part, mis en avant le fait que le Conseil des ministres espagnol a approuvé la semaine dernière un budget de près 4,1 millions d’euros pour les mineurs résidant à Mellilia, doublant ainsi la contribution étatique.
La même source a souligné aussi que le gouvernement local présidé par le Parti populaire a, à maintes reprises, mis en garde le gouvernement central qu’il ne peut, à lui seul, faire face au nombre croissant de mineurs, dont une partie préfère vivre dans la rue en attendant de quitter le préside occupé dans des barques de fortune pour rejoindre la péninsule Ibérique. A moins de choisir d’autres moyens de transport.
Ce qu’un garçon a fait en parcourant 230 km au moins pour regagner Séville caché sous un autocar.
Les services d'urgence de Séville ont posté une vidéo montrant ce garçon, vêtu d’un t-shirt blanc, et provenant, selon toute vraisemblance  de Tanger.  Il a été conduit à l'hôpital, mais son état n’inspire aucune inquiétude.
Un porte-parole de la police a déclaré à l'AFP à ce propos que ce garçon pourrait être de nationalité marocaine.
"Le bus est arrivé à Séville, et au moment où le conducteur s'apprêtait à faire descendre les passagers, il a remarqué quelque chose d'étrange… Il a appelé la police et les pompiers qui ont découvert le garçon sous le bus", a conclu le porte-parole.

H.T
Mercredi 28 Juin 2017

Lu 978 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs