Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le dossier du nucléaire iranien remis sur le métier

Des mesures pratiques pour davantage de transparence




Le dossier du nucléaire iranien remis sur le métier
L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a salué lundi les progrès réalisés avec l'Iran au sujet de son programme nucléaire controversé, tout en soulignant qu'il restait encore "de nombreux sujets" à éclaircir sur sa possible dimension militaire.
"Il y a de nombreux sujets en suspens", a déclaré l'inspecteur en chef de l'AIEA, Tero Varjoranta, à son retour d'une réunion ce week-end à Téhéran.
 "Les progrès ont été bons, donc maintenant nous abordons" la question de la dimension militaire, a indiqué le Finlandais aux journalistes à l'aéroport de Vienne. "C'est le premier stade qui commence maintenant", a-t-il insisté.  L'AIEA et l'Iran sont parvenus dimanche à une nouvelle avancée, Téhéran s'étant engagé à appliquer d'ici le 15 mai "sept mesures pratiques" pour rendre plus transparent le programme nucléaire iranien, que les Occidentaux soupçonnent d'être à visée militaire.  Dans un sévère rapport publié en novembre 2011, l'AIEA avait présenté une série d'éléments indiquant que l'Iran avait cherché à se doter de l'arme atomique avant 2003 et voire ensuite, ce que le régime islamique a toujours nié. 
 Après deux ans d'impasse, les discussions avaient abouti à un premier accord d'étape en six points en novembre, mais qui n'évoquait pas cette question sensible.   Le nouvel accord conclu dimanche aborde pour la première fois cette dimension militaire, avec la question des "détonateurs à fil à exploser" (FE).
 "Nous allons examiner les questions passées relatives aux détonateurs. Nous avons une certaine idée commune de comment procéder", a précisé M. Varjoranta.
 L'AIEA s'est félicitée de l'avancée des négociations: "Depuis novembre, tout s'est déroulé comme prévu", a souligné Tero Varjoranta.
 Les inspecteurs de l'Agence étaient en Iran samedi et dimanche pour une réunion visant à vérifier que Téhéran avait bien respecté une première série d'engagements, ce qui a été le cas. 
 L'AIEA est optimiste quant à la suite des négociations. "Il y aura de nouvelles étapes. Ces sept mesures sont la deuxième étape. Après le 15 mai, il y en aura de nouvelles", a déclaré le chef des inspecteurs de l'Agence.

Mardi 11 Février 2014

Lu 92 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs