Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le dossier de l’accident de Tighza bientôt remis au procureur du Roi

Inobservation des dispositions du règlement général sur l'exploitation des mines




Le dossier de l’accident de Tighza bientôt remis au procureur du Roi
Suite à l'enquête effectuée par la Commission ministérielle d'enquête sur l'accident de travail survenu en mars dernier à la mine de Tighza, le ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement a annoncé qu'un rapport détaillé sur les circonstances et la définition des responsabilités de cet accident a été établi et sera transmis au Procureur du Roi, conformément à la réglementation en vigueur.
Dépêchée sur les lieux le 20 mars dernier, cette commission, composée de hauts responsables de l'administration centrale du ministère, a mené une enquête approfondie sur cet accident survenu le 17 mars à la mine de Tighza, près de la ville de M'Rirt (90 km au sud de Meknès), et qui a causé le décès de deux agents et fait 11 blessés, indique un communiqué du ministère parvenu mardi à la MAP. La commission a tenu des entretiens avec les responsables de la mine et effectué des investigations sur les circonstances de l'accident, tout en inspectant la tour d'extraction placée au-dessus du puits, le treuil d'extraction muni d'un tambour et d'un moteur électrique de 55 KW couplé avec un réducteur de vitesse, ainsi que la cagette servant au transport du personnel et du matériel.  Elle a également supervisé des essais qui ont été effectués, avec une charge de 2 tonnes, le long de la trajectoire empruntée par la cagette au moment de l'accident, ajoute la même source.
Aux termes de ces investigations, la commission a conclu que le système d'arrêt d'urgence fonctionne correctement mais que le treuilliste aurait réagi tardivement après que la cagette a pris une très grande vitesse. 
Cette réaction tardive serait due, selon le communiqué, à une probable inaptitude physique du treuilliste qui devra être tranchée par une expertise médicale. 
L'inobservation des dispositions du règlement général sur l'exploitation des mines autres que les mines de combustibles et le non-respect du nombre maximum autorisé de personnes à transporter par cordée (13 personnes au lieu de 10 personnes) ont été également parmi les remarques formulées par ladite commission.

Jeudi 24 Avril 2014

Lu 2235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs