Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le détournement de l'aide destinée aux camps du Polisario devant la Commission européenne




Le détournement de l'aide destinée aux camps du Polisario devant la Commission européenne
«Les conclusions des dernières enquêtes menées par l'Organe de lutte antifraude de la Commission européenne (OLAF) à la suite d'allégations de détournement de fonds destinés aux camps du Polisario à Tindouf n'ont donné lieu à aucune demande de recouvrement de fonds», a affirmé la commissaire européenne en charge de l'aide humanitaire et des réactions aux crises, Kristalina Georgieva.
Répondant au nom de la Commission européenne à une question écrite du député socialiste français Gilles Pargneaux sur le détournement de l'aide humanitaire fournie par l'UE aux populations des camps de Tindouf, Mme Georgieva a indiqué que ,par l'intermédiaire de sa direction générale de l'aide humanitaire et de la protection civile (DH ECHO), la Commission européenne fournit une aide humanitaire à 90.000 personnes les plus vulnérables qui vivent dans les camps du sud-ouest de l'Algérie.  Pour ce qui est de l'évaluation des besoins en aide humanitaire des habitants des camps, Mme Georgieva a indiqué que «ceux-ci sont identifiés et quantifiés par les organisations humanitaires présentes sur place telles que le Programme alimentaire mondial (PAM), le HCR, Oxfam, la Croix-Rouge espagnole, Triangle Génération Humanitaire et le Comité international de la Croix-Rouge».  L'eurodéputé Gilles Pargneaux avait adressé en mi-février une question écrite à la Commission européenne dans laquelle il l'interpelle au sujet de l'aide humanitaire qu'elle attribue depuis 1993 aux «Sahraouis des camps de Tindouf».  «La Commission européenne prend-elle toutes les mesures qui s'imposent pour s'assurer que cette aide parvienne bien à ses bénéficiaires, et si oui quelles sont ces mesures sachant que plusieurs enquêtes de l'Office européen de la lutte antifraude (OLAF) démontrent des fraudes dans l'attribution de cette aide», s'est-il interrogé.
Le parlementaire européen souhaitait également savoir «si la Commission européenne détient des informations précises et récentes sur le nombre de personnes vivant dans les camps de Tindouf, réclamées par le HCR, se demandant comment la Commission peut envisager de gérer efficacement une aide humanitaire ciblée sans cette information cruciale».  L'eurodéputé s'est demandé aussi «si la Commission européenne envisage de prendre des sanctions contre le Polisario qui gère l'aide destinée aux Sahraouis des camps de Tindouf, suite à la confirmation par Bamako de l'existence d'éléments du Polisario parmi les combattants d'Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) qui sévissent dans le nord du Mali».  «La Commission européenne attribue chaque année via la Direction générale de l'aide humanitaire (ECHO), une aide de 10 millions d'euros aux Sahraouis des camps de Tindouf, administrés par le Polisario». 

MAP
Jeudi 28 Mars 2013

Lu 537 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs