Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le courant ne passe plus entre les électriciens et l’ONEE

Grève à Casablanca




Le courant ne passe plus entre les électriciens et l’ONEE
Et de deux. Après avoir débrayé le 23 octobre, les cadres et les employés de la Direction régionale de la distribution ainsi que ceux de l’Administration centrale et de l’ensemble des services de production et de transport  à Casablanca reviennent à la charge. 
En effet, à l’appel de la Fédération nationale des travailleurs de l’énergie (FNTE-UMT), les cadres et employés de la Direction régionale de distribution, de l’Administration centrale ainsi que l’ensemble des services de production et de transport  dans la région du  Grand Casablanca ont observé hier une grève  pour protester contre les décisions  incongrues prises par l’Office.
Dans un communiqué rendu public, la FNTE souligne que le personnel de l’Office n’admettra aucunement  au gouvernement et à la Direction générale de l’ONEE de redresser sa situation financière des plus délicates au détriment des employés et du personnel.  
Il y a lieu de souligner qu’à la fin 2013, l’ONEE a enregistré un résultat net déficitaire de 2,7 milliards de dirhams et atteindrait 7 milliards de dirhams en 2017, en l’absence de réforme, selon l’Exécutif . Tout en condamnant la politique de la Direction générale de l’Office et du gouvernement  visant à mettre le personnel de l’ONEE  devant le fait accompli,  le FNTE, tient à réaffirmer la volonté de l’ensemble des électriciens à défendre leurs acquis sociaux pour lesquels ils ont milité des décennies durant.  
Faute  d’ouverture de négociations sérieuses et responsables avec la FNTE,  le personnel de l’ONEE se voit contraint de militer par tous les moyens légitimes  pour défendre au mieux ses revendications et pour que le gouvernement et l’Office  revoient leurs décisions à même d’apaiser la tension dans le secteur, peut-on lire dans le communiqué.
A rappeler que l'ONEE est endetté à hauteur  de 51,8 milliards de dirhams.  A cela s'ajoute un engagement au titre de la caisse interne de retraite de 17,95 milliards de dirhams; une trésorerie nette négative de 7,5 milliards de dirhams prévue à -38 milliards de dirhams en 2017. 
Plusieurs syndicats et associations étrangers ont exprimé leur soutien total à la Fédération nationale des travailleurs de l’énergie. 

Larbi Bouhamida
Vendredi 21 Novembre 2014

Lu 1139 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs