Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le «come-back» d’un découpage électoral qui ne fait pas l’unanimité




Le «come-back» d’un découpage électoral qui ne fait pas l’unanimité
Le découpage électoral a depuis toujours suscité un débat au sein de la classe politique à la veille des élections. L’USFP a de tout temps été à l’avant-garde des partis politiques marocains pour réclamer un découpage qui permettrait de combattre la corruption et la prévarication de la vie politique et barrer la route aux fossoyeurs de la démocratie. Avec  l’arrivée d’Abderrahmane Youssoufi à la Primature, on avait alors adopté le mode de scrutin de liste en dépit de l’opposition des adeptes du scrutin uninominal dont les intérêts ont été touchés.
On avait également instauré  le bulletin  unique à la place des bulletins pour chaque candidat. Ce qui a poussé la maffia à combattre ce changement positif avec le recours à différents moyens de corruption. Ce qui a entraîné un grand nombre d’abstention et suscité l’indifférence jeunes à l’égard de la politique. Ce qui explique l’importance du découpage électoral pour anéantir  les chances des prévaricateurs.
Aujourd’hui à l’approche des élections législatives du mois de novembre, l’USFP mène le même combat, car il est convaincu que ce découpage est un élément prépondérant  pour instaurer une véritable démocratie. Se doter d’une Constitution avancée et de lois sur les partis et voter  une loi organique pour le Parlement restent inefficaces sans un véritable découpage électoral qui prend en considération l’élargissement de la circonscription. Au parti de la Rose, on a toujours défendu une circonscription provinciale ou régionale voire nationale.
Mais, cette vision des choses a toujours été combattue par les ennemis de la démocratie. Certes, le changement s’opère d’une manière graduelle; cependant, il est temps qu’on adopte un découpage électoral qui fasse obstacle à toutes les manigances et aux combines électorales.
On avance que le Maroc n’est pas encore mûr pour ce genre de découpage avancé au vu des caractéristiques tribales et du manque d’encadrement de la population par les partis politiques, il n’en demeure pas moins que chaque chose doit avoir un début. Il est donc temps d’adopter un nouveau découpage qui coupe court aux anciennes pratiques. La situation actuelle favorise l’apparition de réseaux électoraux mafieux qui ont des ramifications dans les couches sociales défavorisées qui leur permettent de contrôler la situation et d’intervenir par le biais de l’argent  sale, blanchi en politique.
Dans ces conditions, ces réseaux  contrôlent les institutions, élues de la base au sommet de la pyramide. Cela nuit à notre jeune démocratie et à la vie politique et accentue l’indifférence et l’abstention des jeunes. Ce type de réseaux le plus souvent orchestrés par ce que l’on appelle des « notables »  sont un danger pour nos institutions. Il est du devoir de toutes les parties concernées de les combattre pour préserver l’avenir du pays. Si le ministère de l’Intérieur ne parvient pas à instaurer ce nouveau découpage avancé, on risque fort de se retrouver avec un pourcentage important des mêmes personnes dans les communes, les Chambres professionnelles et au Parlement.

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 5 Octobre 2011

Lu 679 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs