Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cinéma marocain a réussi à briser des tabous autour de la femme et des droits de l’Homme




Le cinéma marocain a réussi à briser des tabous autour de la femme et des droits de l’Homme
Le 7ème art marocain a réussi à briser plusieurs tabous sur la situation de la femme et des droits de l’Homme dans le Royaume, ont indiqué, vendredi soir à Madrid, les participants à un débat sur “Le cinéma, la femme et les droits de l’Homme”. 
S’exprimant lors de ce débat, organisé à l’occasion de la tenue du cycle du cinéma marocain dans la capitale espagnole, les intervenants ont indiqué que les productions cinématographiques marocaines de la dernière décennie mettent la lumière sur les problèmes, les inquiétudes et les espoirs des femmes.
Cette conférence, animée par la cinéaste espagnole Chus Gutierrez, la journaliste et avocate marocaine, Nessrine El Hachlaf Bensaid, la directrice de la Fédération des associations de la défense et promotion des droits de l’Homme en Espagne, Marisa Mercado, l’actrice Farah Hamed,  ainsi que par la politologue et journaliste marocaine Dina Bousselham, a mis l’accent sur le rôle joué par le cinéma dans l’évolution de la situation de la femme marocaine, tout en insistant que le chemin est encore long pour obtenir les objectifs escomptés.
“Grâce à son militantisme et ses efforts, la femme marocaine est actuellement un acteur important dans la société et dans plusieurs secteurs dominés auparavant par les hommes, comme la gestion de la chose publique, la politique et l’entrepreneuriat”, ont souligné les participants, en affirmant que le nouveau Code de la famille a constitué une étape décisive dans le processus de promotion des droits des femmes marocaines. 
Les intervenants, qui ont appelé à la mise en œuvre des principes d’égalité entre les femmes et les hommes et à lutter contre toutes les formes de violence à l’égard des femmes, ont fait remarquer que l’application des lois en vigueur en matière de promotion des droits des femmes reste un véritable défi.
A l’issue de ce débat, les participants ont suivi la projection du long-métrage “Mort à vendre” de Faouzi Bensaidi. 

MAP
Lundi 13 Janvier 2014

Lu 492 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs