Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cancer du foie au centre des débats d’une journée d’étude

Dresser le bilan des avancées diagnostiques et de prise en charge




Le cancer du foie au centre des débats d’une journée d’étude
La Société marocaine des maladies de l’appareil digestif (SMMAD) et le Centre de l’Organisation mondiale de gastro-entérologie au Maroc (WGO, World Gastroenterology Organization) ont organisé récemment à Mohammedia une journée d’étude sur le cancer du foie, appelé scientifiquement “carcinome hépatocellulaire”.
Organisée sous l’égide de la Fondation Lalla Salma - prévention et traitement des cancers, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la santé digestive, cette rencontre a permis de dresser le bilan des avancées diagnostiques et thérapeutiques en matière de prise en charge du carcinome hépatocellulaire. Les éclairages des gastroentérologues ont tout particulièrement insisté sur la prévention contre cette affection grave, grâce notamment à une prise en charge globale contre les hépatites B et C qui constituent le lit du cancer du foie à l’échelle mondiale et nationale. Toutefois si l’infection virale B et C arrive au stade de la cirrhose, la priorité reste alors le dépistage et la prise en charge précoces du carcinome hépatocellulaire et ce, à travers un suivi régulier de ces hépatites chroniques. Il n’en reste pas moins que le traitement du carcinome hépatocellulaire à un stade précoce constitue le garant d’une amélioration de la survie alors que si le cancer du foie est diagnostiqué à un stade avancé, l’espérance de vie n’est plus que de quelques mois.
Au stade d’hépatopathies chroniques, en particulier les hépatites virales B et C, il est toujours permis d’espérer éviter le cancer du foie grâce à un diagnostic précoce et un traitement antiviral efficace, d’autant que l’existence au Maroc des moyens thérapeutiques et de dépistage des hépatites virales B et C offre la possibilité de procéder à des diagnostics de plus en plus précoces.
Organisée chaque année depuis 2004 par l’Organisation mondiale de gastroentérologie, la Journée mondiale de la santé digestive a pour objectif de sensibiliser le public ainsi que les professionnels de la santé quant à l’importance d’une bonne santé digestive. Créée en 1976, la Société marocaine des maladies de l’appareil digestif compte à son actif un nombre important d’études académiques et de manifestations scientifiques de formation médicale continue. Elle regroupe plus de 500 gastroentérologues dans les secteurs public et privé, auxquels s’ajoutent 25 à 35 nouveaux spécialistes par an issus des différentes Facultés de médecine dans le Royaume.
La SMMAD est membre actif de l’Organisation mondiale de gastro-entérologie (WGO) depuis plus de 20 ans. Elle œuvre en partenariat avec cet organisme pour la sensibilisation du grand public et des professionnels de la santé afin d’apporter une prise en charge optimale pour les affections digestives.

Libé
Mercredi 5 Juin 2013

Lu 353 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs