Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le calvaire des victimes des conflits armés se poursuit de plus belle

5,5 millions de déplacés et 1,4 million de réfugiés recensés par le HCR




Le calvaire des victimes des conflits armés se poursuit de plus belle
Le nombre de refugiés et de déplacés internes a atteint des chiffres records en 2014 à cause des guerres qui font rage dans plusieurs régions du monde et notamment au Moyen-Orient, en Afrique, selon un rapport du Haut commissariat de l’ONU pour les refugiés (HCR).
Ce rapport souligne que le nombre de refugiés et de déplacés a atteint «pour le premier semestre 2014, 5,5 millions de personnes, alors que 1,4 million d’individus ont franchi les frontières internationales, devenant ainsi des réfugiés, tandis que les autres ont été déplacés à l’intérieur de leurs propres pays (déplacés internes)».
Et d’ajouter: «Si l’on prend en compte les populations déplacées existantes, la révision des données, les rapatriements librement consentis et la réinstallation, le nombre de personnes aidées par le HCR (mentionnées dans le rapport sous le terme de personnes relevant de la compétence du HCR) s’élevait à 46,3 millions mi-2014, soit quelque 3,4 millions de personnes de plus qu’à la fin 2013, ce qui constitue un nouveau record ».
Mais le plus alarmant dans ce nouveau rapport du HCR, est que les refugiés syriens ont détrôné les Afghans qui sont restés la plus importante population de réfugiés dans le monde pendant plus de trois décennies. «Les réfugiés syriens, dont le nombre dépasse les 3 millions en juin 2014, représentent désormais 23% de tous les réfugiés aidés par le HCR dans le monde», a affirmé le rapport.
Pourtant, le rapport avance que les 2,7 millions de réfugiés afghans dans le monde restent la plus importante population relevant de la compétence du HCR en situation prolongée de réfugiés, c’est-à-dire une situation perdurant depuis au moins cinq années. Après la Syrie et l’Afghanistan, les principaux pays d’origine des réfugiés sont la Somalie (1,1 million), le Soudan (670.000), le Soudan du Sud (509.000), la République démocratique du Congo (493.000), le Myanmar (480.000) et l’Iraq (426.000).
A rappeler, par ailleurs, que quelques 1000 Syriens ont présenté des demandes d’asile au HCR-Maroc, mais les observateurs estiment que le nombre de Syriens qui ont fui la guerre pour élire domicile au Maroc dépasse ce chiffre.
Il convient également de préciser qu’en dépit de ses efforts, le HCR reste, néanmoins, incapable de mener à bien quelques missions essentielles pour son action. Tel est le cas en ce qui concerne le recensement de la population sahraouie qui survit contre son gré à Tindouf dans des conditions très difficiles. Cette impuissance a pour cause l’intransigeance de l’Algérie et de ses sbires du Polisario qui s’opposent depuis plus de 30 ans à l’organisation d’une telle opération, et ce en dépit des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU.

M.T
Jeudi 8 Janvier 2015

Lu 1204 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs