Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC et le FUS en quête d’une deuxième victoire continentale




Phs. Moumen
Phs. Moumen
Après le KACM mardi, c’est au tour du WAC et du FUS d’aborder ce soir leurs sorties continentales. Les Casablancais devront accueillir, à partir de 22 heures au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, la formation zambienne de Zesco United, match comptant pour la deuxième journée du groupe A de la Ligue africaine des clubs champions, alors que les Rbatis seront attendus de pied ferme au stade olympique de Sousse (21h00) par l’équipe tunisienne tenante du titre, l’Etoile du Sahel, rencontre de la seconde manche (groupe B) de la Coupe de la CAF.
Le WAC, qui avait entamé le concours par une victoire à l’extérieur aux dépens des Ivoiriens de l’ASEC Mimosas, aura à cœur de conserver cet élan en vue de conforter sa place en haut du tableau. L’adversaire du jour est à cataloguer parmi les gros calibres en devenir du football africain qui, lors de cette édition de la C1, est en droit de se targuer de quelques bonnes opérations, puisqu’il compte dans son tableau de chasse les Guinéens du Horoya Conakry  et le Stade Malien.
Depuis le match retour des huitièmes de finale de la Coupe du Trône remporté au détriment des amateurs d’Amal Tiznit, les Rouges ont accéléré la cadence des entraînements afin d’être fin prêts le jour J.
Pour ce match, qui sera sifflé par un trio arbitral éthiopien conduit par Bamlak Tessema Weysa, secondé par Kindie Mussie et Temesgin Samuel Atango, le WAC ne pourra pas compter sur son  défenseur chevronné Mortada Fall, blessé, seul forfait phare que le coach John Toschak tâchera de combler. D’ailleurs, le groupe affiche un mental au beau fixe et nourrit l’espoir légitime de franchir le cap zambien, à l’image du latéral Abdellatif Noussair qui a fait savoir dans une déclaration relayée par le site officiel du club que seuls les trois points de la victoire comptent puisqu’ils permettront au club de consolider son statut de leader du groupe. Cette pole position est désormais partagée avec Zesco United qui avait surclassé à domicile par 3 à 2 lors de la manche inaugurale l’équipe égyptienne d’Al Ahly qui devait affronter hier à Alexandrie l’ASEC Mimosas.
A rappeler que le comité du WAC a lancé via son site un appel à son public l’invitant «à collaborer pour la réussite de cet important évènement et à faire preuve de fair-play».  Le communiqué ajoute que «les fumigènes, les lasers et tous autres jeux pyrotechniques sont interdits par les instances de la CAF».
Vaut mieux aviser à temps pour éviter tout scénario catastrophe, sachant qu’au groupe B, le club algérien de l’Entente de Sétif a payé cher les débordements de ses supporteurs, ce qui a débouché sur la disqualification de l’équipe par la CAF. Dans cette poule, seules trois équipes restent en lice et pour cette manche, le match à l’ordre du jour devra avoir lieu aujourd’hui entre les Sud-Africains de Mamelodi Sundows et les Nigérians d’Enyimba, au moment où les Egyptiens du Zamalek seront au repos.
Pas de repos pour le FUS qui, lui par contre, sera à la rude épreuve de l’Etoile du Sahel qui reste sur une défaite à Marrakech devant le KACM par 2 à 1.
Le Fath, tombeur lors de la première manche à la maison d’Ahly Tripoli, est conscient que la mission ne sera pas aisée et le mieux placé que quiconque à être au fait de cette situation est l’entraîneur du club Walid Regragui. Celui-ci, avant le départ lundi, avait indiqué que «l’Etoile du Sahel est un gros morceau du continent qui compte dans ses rangs de bons éléments ». Et d’ajouter que «cela ne nous empêchera pas de viser la victoire, ce qui devrait nous permettre de nous rapprocher du dernier carré».
Pour ce match, le FUS a dépêché l’ensemble de ses joueurs cadres, exception faite pour Mourad Batna qui devrait quitter les cieux rbatis pour une nouvelle carrière du côté du championnat turc, absence qui a sommé Regragui à faire appel à Nabil Baha qui avait annoncé, une fois le championnat local gagné, qu’il allait raccrocher les crampons.   
Le match ESS-FUS sera arbitré par des referees égyptiens, avec au centre Ghead Zaglol Grisha qui aura comme adjoints Ahmed Taha Hossam et Mahmoud Ahmed Abo El Regal.
Le bal de ce groupe B devait être ouvert hier au stade de Radès à Tunis par l’autre derby maghrébin Ahly Tripoli-KACM. Pour ce qui est des matches de la poule A, celui entre les Tanzaniens de Young Africans et les Congolais du TP Mazembe devait être disputé mardi, tandis que ce mercredi, les Ghanéens de Medeama croisent le fer avec les Algériens du Mouloudia de Bejaia.
A signaler en dernier lieu que seuls les deux premiers de chaque groupe décrocheront leurs billets pour les demi-finales, tour qui se jouera en aller et retour, respectivement les 16 et 23 septembre prochain. Mais d’ici là, il y a encore quatre dates à bien négocier pour les trois représentants du football national qui ont la particularité d’avoir gagné un sacre continental depuis un bon bout de temps et qu’il est grand temps d’actualiser leurs palmarès.

Mohamed Bouarab
Mercredi 29 Juin 2016

Lu 989 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs