Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le RAC contraint l’IZK à remettre à plus tard les joies de l’accession

Le CAK est en voie de rendre réel le rêve de toute une région




Le RAC contraint l’IZK à remettre à plus tard les joies de l’accession
Même en étant contraint à domicile, au nul (1-1) face au RAC, l’IZK n’a pas vraiment perdu au change puisqu’à part, le CAK, vainqueur facile de la JSM (3-0) qui lui rattrape deux longueurs, le CODM qui a tiré à blanc à Tadla et l’IRT, les deux derniers prétendants à l’accession, n’ont pas fait mieux, voire, pire pour les Tangérois qui se sont inclinés à Berrechid face au CAYB local (2-1).
 Les Nordistes se voient du coup à la traîne, à neuf points du leader et à sept de son dauphin, ce qui, en quatre journées et même, si c’est jouable, n’en demeure pas pour autant du domaine de l’improbable même si la course leur soit encore ouverte. 
Bref, les Zemmouris, en cette vingt-sixième journée, n’ont pu faire mieux que de remettre à plus tard les joies de l’accession en se compliquant quelque peu leur parcours restant, au regard des confrontations directes face à l’IRT(28èmej) et au CODM (30èmej) à Khémisset et des déplacements face au MCO et au RB. Le RAC, en ne cédant pas devant le leader, s’est, de menus points, mis en conformité avec le maintien, au même titre que le CCH qui, lui, en venant à bout à domicile de l’USM (2-1), semble aussi s’être sauvé.
La bonne affaire du jour, ce sont les Zaïanis qui, l’on réalisée. En cartonnant la JSM de « l’Oisillon », ils mettent à distance à six et sept points le CODM et l’IRT.  Le CAK est en voie de rendre réel et effectif ce qui n’avait jamais existé dans l’esprit des Zaïanis, à savoir la montée en Elite 1. C’est tout simplement de l’inédit pour cette si sympathique région. Mais attention tout de même à l’excès de confiance bien que ce soit pratiquement de l’acquis et avec un destin en mains. 
A contrario, le CODM qui lui, ne l’a pas, a laissé passer à Kasbat Tadla une belle occasion. Pourtant l’équation gagnante pour les Meknassis, à l’image de l’IRT est simple : gagner et rester à l’affût du moindre faux pas des pensionnaires des places menant à l’accession. Samedi,,le CODM et l’IRT ont failli et sont passés à côté.
En bas de classement, l’USMO a, dans les faits, ruiné ses espoirs de maintien en se faisant corriger (2-0) par le voisin de palier, le MCO. Le Mouloudia sauve par contre sa saison en atteignant le seuil de non retour, ce qui, malheureusement, est loin d’être le cas de sa victime du jour. L’USMO est à deux victoires du premier non relégable le RB et comme elle ne gagne pas, on aura donc compris la détresse. 
L’autre misérable de l’histoire, l’USMAM même si elle ne s’est pas inclinée à Aït Melloul, devant un rival direct, le RB fait aussi une bien mauvaise opération puisque de l’écart de quatre longueurs qui demeure, elle n’en fait que mieux porter le second bonnet d’âne de l’exercice. 

Le RAC contraint l’IZK à remettre à plus tard les joies de l’accession

Mohamed Jaouad Kanabi
Lundi 21 Avril 2014

Lu 449 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs