Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Prix Unesco-Sharjah attribué à Mustapha Chérif

L’intellectuel algérien a été désigné lauréat par un jury international




Le Prix Unesco-Sharjah attribué à Mustapha Chérif
Le Prix Unesco-Sharjah pour la culture arabe 2013 a été décerné jeudi soir à Paris à l’intellectuel et universitaire algérien Mustapha Chérif, lors dune cérémonie présidée par la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova.
L’essayiste et ancien ministre algérien a été déclaré en mars dernier lauréat du Prix Unesco-Sharjah pour la culture arabe pour ses "contributions, trente ans durant, à la promotion de la culture arabo-musulmane et au dialogue interculturel".
Dans une allocution prononcée devant un parterre composé essentiellement de personnalités diplomatiques, dintellectuels et de représentants de médias arabes et occidentaux, Mme Bokova a rendu un vibrant hommage au lauréat algérien qui, a-t-elle affirmé, a "toujours œuvré où la culture d’ouverture se faisant ressentir".
"L’intellectuel Mustapha Chérif a hautement contribué, à travers des ouvrages dont les titres parlent d’eux-mêmes, à la compréhension du monde arabo-musulman. J’en suis profondément reconnaissante", a indiqué la directrice générale de l’Unesco.
Visiblement ému, le lauréat algérien a affirmé que cette distinction l’honorait et, à travers sa personne, honore son pays l’Algérie. "Cette distinction marque une étape essentielle et décisive dans mon inlassable chemin pour le vivre ensemble, la coexistence et la recherche dune civilisation commune", a-t-il déclaré à lAPS.
Pour lintellectuel, cette consécration "démontre que lAlgérie, carrefour des civilisations, a été toujours à la pointe de la pensée qui favorise l’humanisme, le vivre ensemble et le dialogue interculturel dans l’intérêt général de l’humanité".
Le récipiendaire algérien est présentement professeur à l'université d'Alger et directeur de Master en civilisation musulmane à l'université de Catalogne, en Espagne. Il est aussi l'auteur d'ouvrages sur les thèmes de la culture, de l'éducation et du dialogue interculturel dont "L'islam à l'épreuve du temps", "Islam tolérant ou intolérant" et "Rencontre avec le pape".
Cest la deuxième fois qu’un intellectuel algérien se voit décerner une telle distinction. Le regretté romancier et journaliste Tahar Ouettar l’avait reçue en 2005.

APS
Lundi 29 Avril 2013

Lu 1580 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs