Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario sous-traite pour Daech et Boko Haram


Les pantins séparatistes au service de la nébuleuse terroriste



Le Polisario sous-traite pour Daech et Boko Haram
Depuis la publication du rapport de l’OLAF et l’annonce de son hospitalisation tour à tour à Cuba et en Italie pour un cancer du poumon,  les apparitions publiques de Mohamed Abdelaziz se font de plus en plus rares voire inexistantes. Ainsi,  après une longue absence, le chef du Polisario s’est manifesté au camp dit «Smara» pour présider le lancement d’un soi-disant "Congrès de la femme sahraouie". Il avait été mal conseillé et n’aurait jamais dû faire une apparition publique. En effet, des jeunes mécontents n’attendaient que l’occasion pour le conspuer et même l’injurier. C’est ce qui est arrivé, ce vendredi 3 avril, au camp dit «Smara où se déroulaient les travaux du présumé "7ème congrès de l'Union nationale de la femme sahraouie». «Se présentant au micro pour annoncer l’ouverture de cette activité, en présence d’activistes algériennes et espagnoles, il a été violemment pris à partie par un groupe de jeunes en colère qui,  sans l’intervention de ses gardes du corps, l’aurait lynché publiquement», selon des sources des camps. 
Par ailleurs, dans un article publié  par le journal italien “La Repubblica”, l’auteur  indique qu’au moment où les parlementaires européens enquêtent sur les détournements des aides humanitaires destinées aux habitants des camps de Tindouf, les cas d’embrigadement des adolescents sahraouis dans les rangs des mouvements extrémistes Daesh et Boko Haram se multiplient.
Rappelant le rapport de l’OLAF qui a confirmé les détournements systématiques et organisés des aides humanitaires perpétrés par les dirigeants du Polisario, le journal a indiqué que l’Union européenne soutient financièrement les camps de Tindouf, depuis 1975 sur la base d’une population estimée par les autorités algériennes à 150.000 habitants, alors qu’elle n’a jamais dépassé les 90.000 habitants. Le journaliste, auteur de l’article, a remarqué que malgré le fait que  le rapport de l’OLAF n’a jamais été rendu public, l’Union européenne continue d’accorder ses aides aux habitants des camps où l’extrémisme religieux ne cesse de progresser, notamment dans les milieux de la jeunesse. 
Soulignant que les premiers signes de détournements ont été remarqués dès 1999, le journal a précisé que depuis 1994 et de manière régulière, la Commission européenne envoie  des aides humanitaires, pour une valeur de 10 millions d’euros par an, aux habitants des camps. En 2004, ajoute l’article, une enquête de l’OLAF a divulgué l’étendue et le degré d’organisation  de ce commerce programmé par les dirigeants du Polisario et hauts fonctionnaires algériens. Le quotidien italien a indiqué que le parlementaire européen d’origine allemande Ingeborg Graizel qui était le premier  à évoquer ce problème, a déclaré qu’il ne cachait pas son amertume du fait que la situation demeure inchangée et qu’elle le restera si rien n’est entrepris. Pour sa part, ajoute le quotidien, la commissaire européenne chargée du budget, Christalina Georgeva, a confirmé que bien que des mesures contradictoires aient été entreprises, il n’y a aucun programme réel de surveillance concernant les camps de Tindouf. Le quotidien italien a noté que le rapport de l’OLAF diffusé par de nombreuses tribunes internationales, comporte de lourdes accusations et cite  nommément des personnes soupçonnées d’être à l’origine de ces détournements qui sont effectués à partir du port d’Oran en Algérie où les produits sont triés. 
D’autre part, le journal attire l’attention sur les campagnes  d’embrigadement entreprises par les dirigeants du Polisario,  dans les rangs des adolescents des camps destinés à renforcer les organisations extrémistes islamistes et qui ont été dénoncées par plusieurs associations de Marocains d’Italie.   
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 6 Avril 2015

Lu 2328 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs