Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario s’empêtre dans ses propres manigances

Les 19 présumés narcotrafiquants arrêtés par les stipendiés sont de simples nomades de la tribu Tekna des Ait Brahim




Le 15 juillet dernier, un groupe d’éleveurs de la tribu nomade Ait Brahim qui fait partie du grand ensemble Tekna et dont les troupeaux paissent, en général, dans un axe allant de la commune de Takhjijt, au nord et s’étendant jusqu’aux environs de la commune de Mahbes, au sud, s’était aventuré du côté est du mur de sécurité à la recherche d’une prétendue météorite tombée dans ce vaste désert. Malheureusement pour eux, les jeunes gens furent interpellés par une patrouille de la milice polisarienne qui les conduisit à Rabouni, fief de Brahim Ghali et ses sbires.
Le dimanche 16 juillet, le Polisario qui se vante d’avoir réussi un coup  contre le Maroc fait un grand tapage autour de l’arrestation de 19 présumés narcotrafiquants marocains. Ses dirigeants ne pensaient pas qu’ils allaient se retrouver dans une situation peu enviable qui les mettrait en porte-à-faux non seulement avec les généraux algériens mais aussi à l’égard de la MINURSO et l’ensemble Tekna dont sont originaires ces éleveurs.
Contrairement aux allégations du Polisario qui accuse à tort et sans preuve matérielle ces Marocains de servir de mules pour un prétendu réseau de trafic de drogue, il s’est avéré que ces 19 Sahraouis originaires des provinces du Sud du Royaume s’étaient égarés, selon leurs familles, en allant rechercher un fragment de météorite tombé à proximité de la frontière algérienne, à quelques encablures du mur de défense marocain.
D’après la version de ces familles qui accusent le Polisario d’avoir monté de toutes pièces cette affaire pour salir l’image du Maroc, les dix-neuf jeunes n’ont rien à voir avec le trafic de stupéfiants et ne font pas la mule, comme le prétend le Polisario. Ces Marocains étaient allés rechercher des fragments d’une météorite avant d’être arrêtés dans une localité de la zone démilitarisée contrôlée par les milices du Polisario.
La direction du Polisario s’est donc retrouvée devant un dilemme suite au refus des généraux algériens de la présence des 19 ressortissants marocains sur leur sol, et le refus de la mission de l’ONU au Sahara «MINURSO» d’intervenir dans cette affaire soulignant, à juste titre,  qu’il s’agit de civils n’ayant aucun rapport avec sa mission de contrôle du cessez-le-feu au Sahara.
Pour sa part, l’Interpol a rejeté la demande du Polisario de prendre le dossier des accusés. Refus que l’organisation internationale a justifié par le fait qu’aucun mandat international n’était lancé contre les 19 Marocains et que le Polisario n’a apporté aucune preuve du délit dont il les accuse.
La tribu Aït Brahim connue pour être l’une des plus pacifiques de l’ensemble Tekna et qui a toujours su préserver son mode ancestral de vie nomade et jouit du soutien des autres tribus sahraouies au Maroc et à Tindouf, était abasourdie par  la nouvelle de l’arrestation de ses membres accusés par le Polisario de «trafic de drogue».
Ne sachant que faire des dix-neuf jeunes Marocains arrêtés à tort, le Polisario  compte organiser un simulacre de procès en les présentant devant un tribunal fictif, indique  le site Futuro Sahara proche des faucons  du Front, qui précise que c’est dans la localité de Mijek, contrôlée par le Polisario non loin du mur de défense marocain, que le procès se déroulera.

Ahmadou El-Katab
Mardi 1 Août 2017

Lu 1821 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs