Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario s’échine à violer la légalité internationale




Les séparatistes refusent de se plier aux injonctions onusiennes concernant Guerguarate

Dans son rapport annuel sur le Sahara  marocain soumis à l’appréciation des  membres du Conseil de sécurité, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui a observé une totale neutralité,  s’est montré des plus pragmatiques. 
En plus d’avoir  sommé le Polisario de retirer «immédiatement et inconditionnellement» ses milices de la zone tampon de Guerguarate, il a également exigé de l’Algérie et de la Mauritanie de s’engager plus activement dans le  processus de règlement de ce conflit artificiel.
Resté silencieux durant les deux jours qui ont suivi la présentation de ce rapport, le Polisario a, dans un premier commentaire, confirmé son refus de se retirer de la zone de Guerguarate tel qu’exigé par l’ONU.
Des médias proches du Polisario ont rapporté qu’un haut dirigeant a déclaré que le contenu du rapport constitue la preuve du grand intérêt qu’accorde le nouveau secrétaire général de l’ONU au dossier, notamment la nécessité de trouver une solution pacifique à cette question fondée sur des concessions de la part de chacune des parties.  Ce qui veut dire, ajoute-t-il, que l’institution onusienne est déterminée à trouver une solution à ce dossier dans un délai maximum d’un an.
Il a aussi souligné que la désignation de l’ancien président fédéral allemand en qualité d’envoyé spécial du secrétaire général est un autre signe  de l’intérêt qu’accorde l’ONU à l’affaire du Sahara, confirmant que le Polisario acceptait cette nomination.
S’agissant de la sommation de se retirer de Guerguarate, il a souligné que cette question n’était pas sujette à discussion, ajoutant que le Polisario était déterminé à y rester.
Rappelons que la présentation du rapport du secrétaire général de l’ONU a été accueillie par  un silence assourdissant des stipendiés à la solde d’Alger et de leurs médias, car le Polisario le considère comme une victoire de la diplomatie marocaine.


Ahmadou El-Katab
Lundi 17 Avril 2017

Lu 2313 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs